Accueil / POLITIQUE / Clin d’œil- Parti socialiste : vers une scission politique

Clin d’œil- Parti socialiste : vers une scission politique

Qui ne dit mot consent, dit l’adage. Khalifa Sall a bien et très bien une ambition politique présidentielle. Sa candidature sera présentée en 2017 ou 2019. C’est selon. Le toupet politique qu’il a eu aux Locales est encore immuable. Si le Ps ne présente pas sa candidature, une alliance, une convention ou une coalition la présenterait.

Le glas sonne pour Ousmane Tanor Dieng. Pour la première fois, en pleine rencontre solennelle du Ps, il voit des troupes se mobiliser pour réclamer subtilement son déguerpissent du Secrétariat national du parti qu’il mène aux abimes par une spirale de dégringolade électorale.

Il a son parti dans le parti comme Khalifa Sall y a ses troupes prêtes à aller à l’assaut. Le mythe d’un OTD puissamment trôné à la tête de Services et affaires présidentiels et portant les guirlandes d’un Premier secrétaire s’est effondré. Les vagues du destin semblent suivre le navire Khalifa Sall.

Mais la réaction contenue de Ousmane Tanor Dieng lors de la récente rencontre des Socialistes et les armes encore silencieuses qu’affûtent ses si minoritaires partisans présagent bien une scission avec d’un côté les conformistes « Tanoristes » et de l’autre les nombreux « Khalifistes ». Ceux-là sont d’ailleurs plus déterminés parce qu’ayant plus d’arguments convaincants pour défendre le Khalifat du Parti.

Domou rewmi

Share This:

À voir aussi

COMMUNE DE KAMB Les conseillers municipaux à l’école de la gestion foncière

Dans le département de Linguère, pour une gestion efficiente du foncier dans sa commune, le …