Accueil / POLITIQUE / Coalition convergence patriotique pour la justice et l’équité- les promesses de Ngoné Ndoye

Coalition convergence patriotique pour la justice et l’équité- les promesses de Ngoné Ndoye

A un peu plus de 72 heures des élections législatives du 30 juillet 2017, Ngoné Ndoye de la coalition Convergence Patriotique pour la justice et l’équité  (CPJE), a expliqué à la presse ce que seront ses ” chantiers” à l’Assemblée Nationale, une fois que le résultat des urnes lui sera favorable.

L’ancien ministre des Sénégalais de L’extérieur, alliée de Diop Sy, a promis d’aller en guerre contre la mauvaise distribution des ressources naturelles qui impacte négativement sur la vie des habitants des localités qui les abritent. Citant l’exemple de la région aurifère de Kédougou qui baigne dans une ambiance de pauvreté de ses populations, Ngoné Ndoye promet de se battre, une fois élue député, pour le vote d’une loi pour prélever 1% des 10% dévolus à l’Etat sur l’exploitation des ressources minières. Ce qui, à son avis, serait judicieux à plus d’un titre dans le cadre de l’exploitation des gisements de pétrole et de gaz découverts dans plusieurs endroits du pays.

La promotion de l’artisanat pour booster le secteur privé national fait l’objet d’un engagement sérieux de la part de l’ancienne maire de la commune de Rufisque Est. ” L’heure est venu pour le Sénégal de ne plus être un pays de consommation, mais un pays de production” s’est-elle écriée avant de fustiger l’importation massive des produits d’Asie qui sont pour la plupart de la pacotille qui ne résiste ni à l’eau, ni à la chaleur. Ngoné Ndoye, en militante du consommer local, promet de se battre au niveau du Parlement pour “une surtaxe des produits qui nous viennent de l’extérieur. En outre, la candidate à la députation sous la bannière du CPJE a exprimé toute son amertume quant au fonctionnement de l’Ipres. Selon elle, cette institution qui ne répond pas aux attentes des retraités, doit être transformée en outil de développement. Elle ne doit plus thésauriser des bénéfices pour, in fine, se transformer en prêteuse d’argent à l’Etat.” L’argent de l’Ipres devrait servir à régler la question de l’emploi des jeunes” a  soutenu Ngoné Ndoye. Qui promet aussi d’être le défenseur des Sénégalais de l’extérieur à l’Assemblée nationale. Pour elle, le retour au pays est un véritable casse-tête pour nos compatriotes établis à l’étranger. ” Il faut une banque qui incite les émigrés à épargner et à investir au Sénégal pour bien réussir leur retour une fois leur séjour en Europe ou ailleurs terminé. Beaucoup de travailleurs retraités en Europe perdent leur pension une fois rentrés au pays “, se désole l’aspirante parlementaire. Et Last but not least, la candidate investie en deuxième place sur la liste nationale de la coalition Convergence Patriotique pour la justice et l’équité a exprimé son attachement à une loi qui donnerait aux Sénégalais condamnés à l’étranger à  de lourdes peines pour homicide, d’être extradés dans leur pays pour y purger leur peine.

Fatma Lô

À voir aussi

Wade-Oumar Sarr : Clap de fin ?

La rupture entre Me Wade et son numéro deux Oumar Sarr semble définitive. En effet, …

Ps: Aminata Mbengue Ndiaye succède à Tanor

Aminata Mbengue Ndiaye succède à Ousmane Tanor Dieng à la tête du Parti socialiste. La précision …