images

COLÈRE NOIRE DU PM CONTRE LA MAUVAISE ORGANISATION ET LE LAXISME DES FONCTIONNAIRES Le PM se lâche contre les agents de l’administration

 

 Coup de tempête du Premier ministre sénégalais sur les participants et les organisateurs du Forum. Très remonté contre les impairs techniques notés lors de Forum en sus du retard énorme enregistré lors du démarrage des ateliers, Mouhammed B. A. Dionne a promis de sortir le fouet pour sanctionner tous les responsables de ces manquements.

Le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, était très fâché, hier, lors de l’ouverture du Forum de l’administration. Cette  sortie  au vitriol du PM qui d’habitude est plutôt remarqué par son flegme est dû d’abord au retard de plus d’une heure trente noté entre l’ouverture officielle du Forum, la pause-café et le retour dans la salle des participants. Mais sa grosse colère est  surtout liée aux failles organisationnelles notamment  techniques notées lors de la journée d’ouverture. Le Premier ministre qui devait assurer la présidence de la plénière sur la présentation des communications, s’est voulu obligé d’attendre dans une obscure et anonyme salle du CICAD pour attendre stoïque que les participants daignent enfin regagner l’auditorium, suite à une longue pause- café et des discussions-retrouvailles. Le Premier ministre Dione n’a pu attendre longtemps pour déverser toute sa bile sur les  hauts fonctionnaires « traine savate » pour les tancer royalement. Pour le PM, « c’est inadmissible qu’à l’heure où l’on parle d’efficacité et d’efficience que la crème de l’administration sénégalaise traine les pieds pour reprendre des travaux aussi importants ». Et continuant dans la même lancée, le Premier ministre sénégalais a révélé avoir eu « la honte de sa vie après la ratées techniques notées devant le président de la République », avant de lâcher, devant une salle glacée que « des responsabilités seront situées et croyez-moi des sanctions seront prises… » « Il faut qu’on apprenne à sanctionner positivement et négativement également. C’est le message que je voulais dire ici. C’est un cri du cœur. Comment rassembler l’élite de l’administration sénégalaise et attendre une heure de temps pour démarrer la cession ? Je pense qu’il y a des choses à revoir également », peste-t-il,  placide. Rideau.

Djiby GUISSE

Voir aussi

telechargement

Et si on en parlait… Une classe politique dépassée et déphasée

Le Sénégal a mal de sa classe politique. Les mêmes personnes occupent le champ politique, …