Accueil / SOCIETE / Colloque Vatican II : L’homélie de Macky Sall

Colloque Vatican II : L’homélie de Macky Sall

Présidant un colloque à Dakar sur le thème : «cinquante ans après Vatican II. L’Afrique et l’héritage d’Alioune Diop : le dialogue des religions et les défis du temps présent», le président de la République, Macky Sall, a rappelé son attachement au dialogue des cultures et des religions pour un monde de paix et de fraternité humaine. “Plus que la tolérance, qui définit la faculté de s’accommoder de l’autre, nous devons cultiver le respect, qui induit l’acceptation du prochain dans son héritage culturel et ses croyances religieuses. Voilà pourquoi nous devons tous, pouvoirs politiques, religieux et laïcs, unir nos forces et nos intelligences contre le terrorisme, l’intolérance et toutes les formes de violence physique, intellectuelle ou morale”, fait-il savoir dans son discours. “Certains, imbus d’une légitimité que personne ne leur a conférée et dont personne ne sait d’où ils la tirent, se croient toujours investis d’une mission divine de penser pour les autres et de les diriger, y compris par la violence. Ceux qui tuent au nom de Dieu ont, en réalité, perdu ce qui fait l’essence même du message divin, c’est-à-dire la foi et la raison. «Tu ne tueras point», c’est le commandement sans équivoque de Dieu. C’est ce que rappelle opportunément le Pape François dans son dernier message à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la Paix. Puisant dans la Genèse, Chapitre 4, versets 1 à 16, le Saint-Père y attire l’attention du monde sur la manière dont la première fraternité humaine a été trahie, quand Caïn, parce qu’il était envieux, a tué son propre frère Abel. Heureusement, comme le rappelle le Saint-Père dans son message, « Dieu n’est pas indifférent ! Dieu accorde de l’importance à l’humanité, Dieu ne l’abandonne pas ! », prêche le chef de l’Etat. En tant qu’hommes et femmes de bonne volonté, en tant que frères et sœurs obéissant à la même chaîne monothéiste du commandement divin, note Macky Sall, voilà donc ce qui nous renvoie à nos devoirs, pour rester fidèles à l’image de Dieu ; puisque comme le prescrivent les Saintes Écritures, l’homme est le vicaire de Dieu sur terre. En nous inspirant de nos traditions et des messages authentiques que l’Islam et le Christianisme ont en commun, termine-t-il, nous devons sans cesse aider à la revitalisation de cette mission de paix et de fraternité humaine dévolue à l’homme.

Seneweb

À voir aussi

LE JOURNALISTE ADAMA GAYE TACLE KHALIFA SALL ‘’Il est rattrapé par ses faux pas et ses fautes’’

Dans sa page Facebook, le journaliste Adama Gaye, devenu consultant, n’a pas été tendre avec …