ACTUALITE

Colonel Fulgence Ndour, Commandant de la zone militaire N 5 de Ziguinchor sur la rébellion « La menace est bien réelle en Casamance »

  • Date : 11 novembre 2015

En marge de la Journée nationale dédiée aux forces armées, le Colonel Fulgence Ndour à rappeler à ses hommes que « la menace sur la rébellion est bien réelle en Casamance ». En outre, il en appelle à une synergie entre les forces de défense que sont l’armée, la gendarmerie et la police pour vaincre l’ennemi.

Il y a quelques jours, des affrontements ont opposé, dans le département de Bignona, des éléments supposés appartenir au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) à l’armée sénégalaise. Il s’agissait d’abord d’un accrochage à Mongone, dans la zone des palmiers, où des soldats en patrouille se sont pris à un groupe de rebelles du camp de Diakaye exploitant abusivement la forêt. Trois jours après, un véhicule de l’armée en provenance de Badiana est tombé dans une embuscade entre le village précité et celui de Djignaky. Le bilan fait état de 4 blessés dans les rangs de  l’armée nationale.

Cette recrudescence de la violence notée ces derniers jours en Casamance  ne laisse pas indifférent les forces de sécurité. Ce mercredi, à  l’occasion de la célébration de la Journée nationale dédiée à l’armée, le Colonel Fulgence Ndour, Commandant la zone militaire N 5 a rappelé à ses hommes, d’un ton ferme, que « la menace est bien réelle en Casamance ». Ainsi, il appelle ses hommes à faire preuve de vigilance. Profitant de cette journée, il a lancé un appel solennel à l’endroit des forces de défense et de sécurité (armée, gendarmerie et police) à unir leurs forces pour faire face à l’ennemi.

La cérémonie inaugurale de cette Journée nationale de l’armée a été présidée par le Gouverneur de la région de Ziguinchor, Ibrahima Sakho.  Le chef de l’exécutif régional appelle toutes les forces de sécurité à la collaboration pour éradiquer la menace qui pèse sur la région. Ibrahima Sakho a également demandé aux forces de sécurité de travailler en parfaite collaboration avec les populations qui selon lui constituent des sources d’information. Les autorités militaires et administratives comptent travailler main dans la main pour le retour définitif de la paix dans cette partie sud du pays.

Abdourahamane DIALLO

Les Plus Populaires
Les plus commenté
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15