Accueil / ACTUALITES / Combats entre factions rivales de l’ex-rébellion de Casamance

Combats entre factions rivales de l’ex-rébellion de Casamance

Des combats sporadiques opposent depuis deux semaines des factions rivales de l’ex-rébellion de Casamance (région sud du Sénégal) près de la frontière gambienne, a-t-on appris lundi de sources concordantes. « Depuis plus de deux semaines, des combats armés opposent dans l’arrondissement de Sindian (environ 45 km au nord de Ziguinchor) des factions du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC, ex-rébellion) », a-t-on appris de source proche de l’armée à Ziguinchor, principale ville de Casamance.
Selon la même source, « certaines populations des villages de cette zone, par mesure de sécurité, se sont réfugiées soit en Gambie voisine, soit dans des zones proches où elles ont des parents ».

« L’armée sénégalaise n’est pas impliquée dans ces combats », a encore précisé cette source sans pouvoir faire état d’un quelconque bilan.

Des sources proches des factions impliquées dans les combats, celles de Salif Sadio d’une part, et celles de César Atoute Badiate et Antoine Diamacoune d’autre part, ont rapporté qu’il y avait eu « des morts et des blessés des deux côtés », sans plus de précisions.

Ces chefs de factions appartiennent à l’aile combattante du MFDC, en proie à des dissensions. Selon plusieurs sources, M. Sadio, réputé opposé à la paix avec Dakar, fait l’objet d’attaques des factions de Ibrahima Magne Diémé, César Atoute Badiate et Antoine Diamacoune.

Dans un communiqué reçu lundi par l’AFP, le secrétaire général du MFDC, Jean-Marie François Biagui, a fustigé ce qu’il a qualifié d' »expédition punitive » contre M. Sadio.

« Ce sont là des actes irresponsables qui peuvent avoir pour effet non seulement d’aggraver la situation d’insécurité qui prévaut en Casamance (…) mais aussi d’annihiler tout le travail que nous abattons au quotidien en vue de la réconciliation inter-MFDC », a-t-il écrit.

Une rébellion indépendantiste déclenchée en 1982 par le MFDC avait fait de la Casamance le théâtre d’un conflit armé ayant fait des centaines de morts, notamment par des mines antipersonnel.

Un accord général de paix signé en décembre 2004 était censé mettre fin à ce conflit et la situation sur le terrain s’était considérablement apaisée depuis plusieurs mois.

Mais des combats sporadiques opposent depuis l’année dernière l’armée sénégalaise et certaines branches dissidentes du MFDC, qui se combattent parfois également entre elles.


À voir aussi

Trafic d’êtres humains: Une dame tombe à l’AIBD

Une dame a été arrêtée en salle d’embarquement à l’aéroport international Blaise Diagne, alors qu’elle …

GO: Abou lave ABC plus propre

D’habitude, c’est le contraire qui se voyait. Quand un membre du parti déconnait, c’était les …