Accueil / ECONOMIE / Commande publique Le taux d’accès des artisans locaux est passé de 12,7 à 65,14% en 2017

Commande publique Le taux d’accès des artisans locaux est passé de 12,7 à 65,14% en 2017

La Direction du Matériel et du Transit administratif (DMTA), en collaboration avec le Projet Mobilier national (PMN), a organisé hier, la 3ème édition de la journée d’évaluation de la directive présidentielle portant sur le Mobilier national et l’accès des entreprises artisanales à la commande publique. Une occasion pour le Ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, M. Mamadou Talla, de déclarer que taux d’accès des artisans locaux est passé de 12,7% en 2014, avec une seule entreprise artisanale, à 65,14% en 2017 avec 31 entreprises.

«Ce moment d’échange et de partage est l’aboutissement d’un processus de concertation que le projet mobilier a engagé avec les partenaires institutionnels que sont la DMTA, la DCMT, mais aussi les chambres consulaires et les organisations professionnelles artisanes. L’objectif est de dégager une synergie commune pour la mise en œuvre effective de l’accès des artisans à la commande publique et constituer un franc succès en vue de la mobilisation exceptionnelle de toutes les parties prenantes pour relever le défi attaché à la mise en œuvre efficace de la directive de son excellence M. Macky Sall, consistant à ouvrir la commande publique à nos artisans », a déclaré Mamadou Talla, Ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat. Selon lui, c’est cette dynamique participative et inclusive du projet mobilier national qui a permis de voir un bond important du taux d’accès qui est passé de 12,7% en 2014, avec une seule entreprise artisanale, à 65,14% en 2017 avec 31 entreprises, montrant toute l’importance de l’encadrement des entreprises par la formation et l’acquisition d’équipements appropriés dans la dynamique de promouvoir une plus grande compétitivité de la production artisanale. « En dehors de ce qui a été fait par rapport à ces 65%, il faut préciser que l’accès à la commande publique est élargi également au niveau du Ministère de l’Education nationale où vous avez l’ensemble des  tables-bancs et mobiliers réalisé par nos artisans. Au niveau du Ministère de l’Enseignement supérieur,  par rapport à ses espaces numériques ouverts, c’est encore nous, artisans, qui réalisons l’ensemble des équipements liés au bois. Nous parlons de 65% dans le domaine du bois, mais en réalité, le secteur de l’artisanat dépasse largement la menuiserie métallique ou bois », a-t-il fait savoir.

Ainsi, le Ministre de noter que ces hommes accompagnent le Sénégal et le représentent partout dans le monde, dans la formation et dans l’apprentissage. A chaque fois qu’il y a un jeune qui ne se retrouve plus à l’école, qui est en échec, qui est déscolarisé, on l’oriente directement vers ces messieurs pour qu’ils l’orientent. Aujourd’hui, le nouveau projet école-entreprise que nous avons, qui est extrêmement important, a permis qu’un réseau de 16 artisans participent activement à la formation et à la qualification des jeunes dans tous les domaines artisanaux « , a-t-il dit.

Cependant, il exhorte les artisans à mieux s’organiser en vue d’accéder au dispositif qui a déjà été mis en place par le gouvernement pour répondre à la problématiques des quatre F, à savoir la formalisation, le financement, le foncier et la formation. « A ce titre, un vaste programme de renforcement des capacités techniques des entreprises artisanales en design, en production de mobiliers de bureaux et d’appartements, spécialement destinés à l’administration sénégalaise avec des spécificités culturelles, esthétiques, ergonomiques et techniques, va être lancé dès cette année. Cela permet, d’une part, de sauvegarder notre identité culturelle et, d’autre part, de promouvoir les entreprises artisanales », a-t-il fait savoir.

Saloum Ndiaye, coordonnateur du projet mobilier national, de son coté, de noter que la commande de mobiliers de bureaux et d’appartements est une partie de l’ensemble du dispositif d’accès des entreprises artisanales. Les directives présidentielles concernent principalement quatre filière, la filière bois avec le mobilier bureau et d’appartement, la filière textile avec la confession de tenues militaire et civile, la filière cuir et la filière métal. « Les taux d’accès sont différents d’une filière à une autre. Si on prend en exemple la filière  textile, on sait qu’ils sont aujourd’hui à 79% de taux d’accès à la commande publique. Si nous prenons tout le travail qui a été fait par des dispositifs tels que le Pudc et le Puma, la construction métallique est aujourd’hui à 49,7% de taux d’accès », a laissé entendre M. Talla. Et ajoute que le projet mobilier national accompagne en amont l’ensemble des entreprises artisanales pour qu’elles puissent être bien outillées  afin d’accéder à la commande publique.

Khady Thiam COLY

À voir aussi

Denrées alimentaires: Les importations atteindront 110 milliards de dollars en 2025

La  création de zones de transformation des cultures de base vont permettre aux pays africains de …

Les cours flirtent avec les 80 dollars le baril

Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse lundi, rattrapés en cours de séance …