Accueil / ACTUALITES / Comment Karim Wade compte marcher vers le palais

Comment Karim Wade compte marcher vers le palais

Malgré ses démentis répétitifs, le nom de Karim Wade est aujourd’hui associé à toutes les supputations autour de la succession du président de la République. Selon des sources proches des milieux libéraux, le fils de Wade serait sur le point d’obtenir l’hébergement du parti républicain sénégalais (Prs), pour se lancer dans la politique. L’arrivée de Aminata Niane à la Primature et de Abdoulaye Baldé au ministère de l’Intérieur serait également envisagée, pour baliser le chemin à Karim vers le palais. Du côté de l’entourage de ce dernier, on réfute une fois de plus de telles «affabulations».

Source : L’Observateur
Depuis la réélection du Président Abdoulaye Wade, le débat sur sa succession prend de l’ampleur. Animé par la volonté prêtée à son fils Karim de lui succéder. Aujourd’hui, selon des informations glanées dans la formation de Me Wade, le président de l’Anoci est décidé à descendre dans l’arène et à se positionner dans la perspective de la succession de son père de Président. Mais pour y parvenir, Karim qui n’a pas une légitimité historique, encore moins populaire comme le vieux renard Abdoulaye Wade, doit s’appuyer sur un «parrain». Et c’est là que les choses se corsent pour lui. Car la vieille garde du Pds, encore traumatisée par la lutte acharnée qu’elle a menée contre Idrissa Seck, ne voudrait plus s’encombrer d’un «nouvel usurpateur, ou militant de la 25e heure». En clair, les caciques de la formation libérale sont très hostiles à toute idée d’«intronisation» du fils de Wade.

La stratégie de Karim pour accéder au palais

Selon nos sources qui sont nichées dans l’appareil de l’Etat et du Pds, Karim Wade est conscient du danger auquel il s’expose en voulant récupérer la formation politique de son père. «C’est pourquoi il pourrait solliciter le parrainage du parti républicain sénégalais (Prs) de Amadou Manel Fall, pour se lancer dans la politique», confient nos interlocuteurs. Qui plus est, des efforts seraient entrepris pour conduire madame Aminata Niane de l’Apix à la Primature. Et Abdoulaye Baldé au ministère de l’Intérieur. Tout cela, pour «accompagner» Karim au palais. En d’autres termes, Macky Sall et Ousmane Ngom pourraient faire les frais des «ambitions présidentielles de Karim Wade». L’ancien ministre de la Culture Amadou Tidiane Wone est également cité dans la «task force» du fils de Wade. Dans les colonnes du «Quotidien» d’hier, ce dernier a publié une longue contribution dans laquelle il expose en détails, ses impressions sur la situation nationale.

Questions autour du Prs

Refusant de prendre les affirmations de nos sources pour argent comptant, nous avons essayé d’en savoir un peu plus sur le fameux parti républicain sénégalais. Dirigé par un certain Amadou Manel Fall, ce parti est répertorié parmi les quelque 80 formations politiques reconnues par le ministère de l’Intérieur. Mais ni ses coordonnées téléphoniques ni son adresse e-mail ne sont mentionnées par les services de Ousmane Ngom. On peut simplement lire : «Adresse : 7, rue A x 8 Niani, hôtel royal ambassade Sicap Fann Hock Dakar». Nous avons également tenté de savoir si ce parti est membre de la Cap 21. Mais le porte-parole de ce forum affirme ne pas être en mesure de dire s’il le Prs fait partie de cette coalition. Matar Guère souligne toutefois que trois nouvelles formations politiques ont récemment demandé leur adhésion à la Cap 21. «Mais je ne peux pas vous dire de mémoire si ce parti figure parmi les trois», ajoute Matar Guèye lorsque nous l’avons joint hier au téléphone. L’entourage de Karim réfute en bloc Chez les proches du président de l’Anoci, on tient à réfuter une nouvelle fois ces informations. Selon Cheikh Diallo de la cellule de communication de Karim Wade, et qui gérait aussi les relations publiques du candidat de la coalition Sopi 2007, le patron de l’Anoci a déjà dit devant les Sénégalais, qu’il n’a pas d’ambitions politiques. «Ce serait un manque de respect envers ses concitoyens, s’il arrivait à faire le contraire», ajoute-t-il. Cheikh Diallo refuse par ailleurs de se prononcer sur les cas de Aminata Niane, Abdoulaye Baldé et Amadou Tidiane Wone cités par nos sources, comme étant des fantassins chargés de «sécuriser» le front pour le fils de Wade.


À voir aussi

Un neveu du Président Senghor arrêté aux Etats-Unis

Marco Senghor,  neveu du président Léopold Sédar Senghor a été arrêté la semaine dernière par …

Clash diplomatique à la caisse d’avance : Brouille entre Condé et Macky

La caisse d’avance a occasionné un clash diplomatique entre la Guinée et le Sénégal. Mais, …