Contributions

Comment résoudre l’équation de l’éducation nationale ? (Par Par Matar Dia *)

  • Date: 18 novembre 2015

Considérant que notre système éducatif est gangréné, depuis des années,  par les grèves récurrentes des enseignants au point d’hypothéquer l’avenir  de nos enfants, je voudrais, par la présente, apporter  ma modeste contribution pour trouver une solution à ce fléau.

1- Appliquer, chaque journée de grève, une journée  sans  salaire, donc trois (3) mois de grève  égalent trois(3) mois sans  salaire; ce qui découragerait les décisions d’aller en grève. Même si la décision était prise, elle ne serait pas populaire. Sachant que les cotisations syndicales  servent à rembourser le manque à gagner des journées de grèves et de fonctionnement à la centrale syndicale, je me demande pourquoi l’état accepte de payer les journées de grève, ce qui ne fait que renforcer le pouvoir des dirigeants syndicaux qui  profiteront encore plus des cotisations de leurs mandants.
2-Interdire les enseignants du public d’officier dans le privé » khar Matt ». ( D’ailleurs la loi le leur interdit). Ce qui obligerait les établissements d’enseignement privé à embaucher; donc création d’emplois pour les jeunes qui arrivent des formations du privé et qui font grève de la faim pour être embauchés par l’Etat. Compte tenu du fait que l’école privée paye en noir ses enseignants, non seulement , il y’aura de l’emploi pour les jeunes, mais aussi les caisses  de l’état se verront renflouer par les taxes à l’impôt sur le revenu et les cotisations à l’IPRES.
Ainsi l’école publique  reprendra sa lustre d’antan parce que les enseignants seront plus concentrés dans leur unique travail.
3-Notons que dans les écoles privées qu’ils fréquentent, ils sont payés par heures de travail, ce qui les oblige à faire autant d’heures de travail, au détriment de notre chère école publique qui a formé la majorité de nos dirigeants d’aujourd’hui et qui ne vaut plus rien.
Par Matar Dia *

* Expert en autogestion      
Email :
etsmatardia@yahoo.fr

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15