Accueil / ECONOMIE / Commerce- Hausse des importations de 25,5% en 2017

Commerce- Hausse des importations de 25,5% en 2017

Le déficit commercial s’est creusé de 80,9 milliards, passant de 110,1 milliards au mois de juillet 2017 à 191,1 milliards en août 2017. Cette situation traduit la baisse de 17,5% des exportations de biens conjuguée à une hausse de 25,5% des importations. Ainsi, le taux de couverture des importations par les exportations s’est replié de 15,9 points de pourcentage sur la période pour se situer à 30,5% en août 2017.

Cette situation traduit, selon la Dpee, l’effet de l’augmentation des achats à l’étranger de produits pétroliers 36,0 milliards, de produits alimentaires 9,6 milliards, de machines, appareils et moteurs 8,5 milliards et de véhicules, matériels de transport et de pièces détachées automobiles 6,6 milliards. « Pour leur part, les importations de biens se sont confortées de 25,5% (+67,5 milliards) au mois d’août 2017 pour ressortir à 332,3 milliards », a-t-elle annoncée.

S’agissant de la hausse des importations de produits alimentaires, la Dpee note qu’elle est imputable aux fruits et légumes comestibles (6,1 milliards) et au riz (4,3 milliards). Elle a été, toutefois, amoindrie par la baisse des importations de maïs (3,1 milliards) et d’huiles et graisses animales et végétales (2,9 milliards).

Au titre des produits pétroliers, la hausse des importations est attribuable, en partie, aux huiles brutes de pétrole 32,8 milliards. Par contre, les importations de produits pharmaceutiques ont connu un repli de 2,5 milliards sur la période. « En glissement annuel, les importations de biens se sont inscrites en hausse de 30,8 milliards ou 10,2%, au mois d’août 2017, passant de 301,5 milliards à 332,3 milliards » a fait savoir la Dpee.

Cette orientation est principalement favorisée par la consolidation des achats de machines, appareils et moteurs 14,4 milliards, de produits pétroliers 10,2 milliards et de produits alimentaires 6,3 milliards. En revanche, les importations de véhicules, matériels de transport et pièces détachées automobiles et de produits pharmaceutiques, se sont respectivement repliées de 13,5 milliards, et 0,7 milliard sur la période. « Les importations de biens, sur les huit premiers mois de 2017, sont évaluées à 2311,4 milliards contre 1982,1 milliards sur la même période en 2016, soit une progression de 329,4 milliards 16,6%. Cette hausse reflète la progression de la valeur des principaux produits importés, notamment, les produits pétroliers 85,4 milliards, les machines, appareils et moteurs 62,8 milliards, les produits alimentaires 46,3 milliards, les véhicules, matériels de transport et pièces détachées automobiles 22,1 milliards et les produits pharmaceutiques 7,1 milliards », a déclaré le Dpee.

Ainsi, concernant les importations de biens en provenance des pays de l’UEMOA, la direction de déclaré qu’elles sont évaluées à 4,7 milliards au mois d’août 2017 contre 4,5 milliards le mois précédent, soit une hausse de 0,2 milliard. Elles ont, ainsi, représenté 1,4% de la valeur totale des importations de biens au mois d’août 2017 contre 1,7% un mois auparavant. « La Côte d’Ivoire demeure le principal fournisseur du Sénégal au sein de la zone, avec une part évaluée à 93,3% en août 2017 contre 93,7% en juillet 2017, soit un recul de 0,4 point de pourcentage. Les achats en provenance de ce pays ont principalement porté sur les fruits et légumes comestibles, les matières plastiques artificielles et les bois et ouvrages, qui en ont représenté, respectivement, 12,1%, 9,0%, et 6,9% », a-t-elle fait savoir.

Khady Thiam COLY

À voir aussi

Ce le Pm Dionne demande aux experts-comptables

L’Ordre national des Experts-Comptables et Comptables agréés (ONECCA) du Sénégal, a depuis hier accueilli la …

Pauvreté dans le monde: Le taux devrait s’établir à 8,6% en 2018

Le taux mondial de pauvreté est tombé au niveau sans précédent de 10% en 2015, …