arton156602

COMMERCISALISATION DU RIZ DE CONTRE-SAISON : LES ACTEURS INIVITÉS À JOUEUR PLEINEMENT LEUR RÔLE

Le directeur général de la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal (SAED), Samba Kanté, a invité mercredi les acteurs de la filière riz à jouer pleinement leur rôle dans la commercialisation de la production de contre-saison marquée par des difficultés d’écoulement.

’’Je voudrais de lancer un appel à l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur, producteurs, importateurs, riziers et transformateurs à jouer pleinement leur rôle dans la commercialisation de la production’’, a-t-il déclaré à lors d’un point de presse à Saint-Louis..

Une production record de 300 000 tonnes de riz paddy a été enregistrée pour cette campagne de contre-saison chaude. Cela a entraîné des difficultés dans l’écoulement du produit. Des producteurs ont commencé à céder le un prix inférieur à celui fixé officiellement, selon la SAED.

’’A chaque fois qu’il y a une production importante des gens en profitent pour arnaquer les producteurs. Ils jouent sur l’offre et la demande. Les producteurs doivent jouer leur partition en dénonçant les commerçants qui achètent le riz à un prix inférieur’’, a indiqué Samba Kanté.

’’Nous lançons un appel aux importateurs et opérateurs à venir acheter dans les plus brefs délais la production le stock de paddy qui se trouve un peu partout dans la région’’, a-t-il dit à des journalistes.

Selon lui, l’abondance de la production a causé de ‘’sérieux problèmes’’ de stockage avec le remplissage de tous les magasins au point que des producteurs n’hésitent pas à garder le riz paddy dans des chambres.

Le directeur de la SAED a ainsi fait état de la prise par les autorités administratives de mesures permettant de combattre le bradage des récoltes tout en invitant les producteurs à dénoncer les opérateurs voulant casser le prix du riz.

’’Les importateurs sont en train de saboter la campagne de commercialisation. Ils refusent systématiquement d’acheter la production et usent de subterfuges pour casser les prix’’, a regretté Cheikh Diallo, président d’un regroupement de producteurs, dans un entretien avec l’APS.

’’Les importateurs de riz n’ont pas tenu leurs promesse d’achat de la production. Certains ont mis dans le circuit des intermédiaires. Cette situation risque d’influer sur la campagne de l’hivernage’’, a pour sa part déploré Daouda Guèye, président du regroupement des producteurs privés de Dagana, interrogé par l’APS.

’’Le gouvernement, la SAED, les banques et l’ensemble des services techniques ont joué leur rôle. Il est aujourd’hui important de rappeler les importateurs à l’ordre. Il y va de la réussite du programme d’autosuffisance en riz’’, a-t-il souligné.

Voir aussi

telechargement

CONSOMMATION DE VIANDE AU SÉNÉGAL- En hausse grâce à la volaille !

La consommation de viande au Sénégal a augmenté en 2015. Notamment grâce à la volaille, …