SOCIETE

Commune de Dialambaré : le maire lance son cri de cœur

  • Date: 1 juillet 2015

 Dialambéré, une localité sise à Kolda, regorge de potentialités non exploitées, du fait de son enclavement, entre autres. Autant de choses qui poussent Bouna Koita, le maire de la commune, à interpeller les autorités étatiques.

«Dialamabéré va mal», c’est le cri de cœur de Bouna Koita, un maire aux moyens limités pour sortir sa commune du marasme. Installé à la tête de cette ville, il y a seulement un an, l’édile responsable constate, impuissant, le flux important des jeunes de sa localité, en majorité des étudiants, migrant vers d’autres cieux, à la recherche d’une meilleure vie. Au-delà des réalités de la conjoncture, cette ville de 15 000 habitants est complètement coupée de l’arrondissement de Mampati qui le sépare de Kolda, la grande ville. Le pont qui relit cette bourgade et les autres villages environnants, n’est plus fonctionnel. D’où l’intérêt, pour Bouna Koita, de tenir une conférence de presse à Dakar, pour alerter l’opinion sur l’impératif désenclavement de sa commune. Et le choix de Pikine pour abriter le face à face avec la presse s’explique par le fait que la grande partie des ressortissants de Dialamabéré résident dans cette banlieue Dakaroise. Le maire invite tous à s’associer aux efforts déjà initiés par les autorités communales. «Des chantiers engagés et longtemps restés inachevés, sont aujourd’hui sortis de terre, grâce aux efforts de l’équipe communale. Mais, il reste beaucoup de chose à faire, pour satisfaire la demande des populations de la localité», confie Bouna Koita.

Pour joindre les deux bouts, le maire de Dialambéré sillonne Dakar, à la recherche de bailleurs de fonds, partenaires au développement et autres bonnes volontés qui l’aideraient à booster des projets, comme la construction d’une ferme agropastorale dans la zone, premier pas dans le long combat contre l’exode rural des jeunes.

Sada MBODJ

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15