Accueil / SOCIETE / Commune de Dialambaré : le maire lance son cri de cœur

Commune de Dialambaré : le maire lance son cri de cœur

 Dialambéré, une localité sise à Kolda, regorge de potentialités non exploitées, du fait de son enclavement, entre autres. Autant de choses qui poussent Bouna Koita, le maire de la commune, à interpeller les autorités étatiques.

«Dialamabéré va mal», c’est le cri de cœur de Bouna Koita, un maire aux moyens limités pour sortir sa commune du marasme. Installé à la tête de cette ville, il y a seulement un an, l’édile responsable constate, impuissant, le flux important des jeunes de sa localité, en majorité des étudiants, migrant vers d’autres cieux, à la recherche d’une meilleure vie. Au-delà des réalités de la conjoncture, cette ville de 15 000 habitants est complètement coupée de l’arrondissement de Mampati qui le sépare de Kolda, la grande ville. Le pont qui relit cette bourgade et les autres villages environnants, n’est plus fonctionnel. D’où l’intérêt, pour Bouna Koita, de tenir une conférence de presse à Dakar, pour alerter l’opinion sur l’impératif désenclavement de sa commune. Et le choix de Pikine pour abriter le face à face avec la presse s’explique par le fait que la grande partie des ressortissants de Dialamabéré résident dans cette banlieue Dakaroise. Le maire invite tous à s’associer aux efforts déjà initiés par les autorités communales. «Des chantiers engagés et longtemps restés inachevés, sont aujourd’hui sortis de terre, grâce aux efforts de l’équipe communale. Mais, il reste beaucoup de chose à faire, pour satisfaire la demande des populations de la localité», confie Bouna Koita.

Pour joindre les deux bouts, le maire de Dialambéré sillonne Dakar, à la recherche de bailleurs de fonds, partenaires au développement et autres bonnes volontés qui l’aideraient à booster des projets, comme la construction d’une ferme agropastorale dans la zone, premier pas dans le long combat contre l’exode rural des jeunes.

Sada MBODJ

À voir aussi

Accident de la route sur l’axe Fatick, Kaolack et Kaffrine 1618 cas répertoriés en 2016

Pour la seule année 2016, 1618 accidents de la route ont été enregistrés sur l’axe …

Journée internationale des toilettes Plus de 6 millions de Sénégalais  défèquent à l’air libre

Hier a été célébrée la journée internationale des toilettes (JIT), et le sujet n’est pas …