COMMUNE DE DIARERE Les coups de maître de Thérèse Diouf Faye

Directrice générale de l’Agence nationale de la Case des Tout-petits, Thérèse Diouf Faye est aussi depuis juin 2014, l’édile de la Commune de Diarère, dans le Département de Fatick. Non seulement elle a conquis cette responsabilité à la suite d’un épique combat politique, mais elle vient de réaliser encore un coup de maître en décrochant 120 millions pour la construction de deux marchés dans cette jeune Commune. Pour les observateurs, cet acte est une prouesse. Il vient s’ajouter à d’autres infrastructures réalisées et à de nombreux projets en chantier. Un bel exemple de Gouvernance locale prodigué par un si jeune Maire !

Sur le plan politique, Thérèse Diouf Faye est surtout connue comme une tenace responsable politique de l’APR, toujours féroce avec l’opposition qu’elle ne rate jamais quand elle lui assène une réplique contre ses sorties au vitriol. Mais sur le plan de la gouvernance locale et du management de la Case des Tout-petits, elle pose régulièrement des actes majeurs comme pour certifier l’historique sagesse de Pierre Corneille pour qui la valeur n’attend point le nombre des années.

Elle est jeune et s’impose par une persévérance politique et un engagement intrépide pour la défense de l’APR et de Macky Sall. Mais elle est aussi la plus jeune Maire du Sénégal et pour conquérir la jeune Commune de Diarère, elle a eu à mener un épique travail de terrain, entamé bien  avant le début de la campagne pour les Locales.Ce qui lui a permis non de vaincre, mais de terrasser, sans appel, ses adversaires.

Aujourd’hui, la Présidente de la COJER, la structure des Jeunes de l’APR, Directrice générale de l’Agence nationale de la Case des Tout-petits, est un Maire en action. Par une présence  régulière dans sa Commune de Diarère, elle cultive avec les populations locales de fortes relations humaines et se met à une œuvre de bâtisseur en posant des actes majeurs qui mettent le cœur des 35.000 âmes qui y vivent, en fête.

Déjà, en aout 2016, elle a réussi à décrocher deux digues anti-sel avec le Projet d’appui à la petite irrigation locale (PAPIL), deux infrastructures financées  par la Banque Islamique de Développement à hauteur de …150.000.000 de Fcfa. La finalité de cette action, explique le Maire Thérèse Diouf Faye, « est de permettre aux populations de Diarère de pratiquer des activités agricoles sur plus de 300 hectares de terres salinisées récupérées ». Ainsi, dans cette ornière, elle vise à « amener les jeunes et les femmes de la localité à mener des activités de maraîchage, de riziculture et de pisciculture. »

Un dynamisme exemplaire

Aujourd’hui, à la suite de ces réalisations, ce sont deux marchés modernes qui sont mis en chantier, des infrastructures tant rêvées par les femmes et les jeunes et dont la pose de la première pierre a été effectuée par le Ministre de la Gouvernance Locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Abdoulaye Diouf Sarr.

La réalisation de ces infrastructures en un temps record fait suite à de nombreux projets et actes sociaux, aussi bien dans le domaine de l’Education que dans celui de la Santé et de l’Environnement.

A la fin de l’année scolaire précédente, en primant, à la grande surprise des familles et des écoliers, les 402 meilleurs élèves de la Commune de Diarère pour les encourager et les galvaniser, acte de solidarité réalisé en partenariat avec le Collectif des Directeurs d’école, l’Inspection de l’Enseignement et de la Formation et l’Inspection d’Académie, Thérèse Diouf Faye a davantage fait l’unanimité par son dynamisme. Et ce dynamisme dans le management communal devrait bien servir d’exemple à beaucoup de Maires du Sénégal, si ataraxiques dans la gouvernance et la politique de développement de leur localité.

Pape Ndiaye

Voir aussi

ASSEMBLEE NATIONALE La cinglante réplique de Moustapha Diakhaté à Abdoul Mbaye

Le président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yaakaar(BBY), Moustapha Diakhaté, n’a pas du tout …