Accueil / POLITIQUE / Commune Dieuppeul-Derklé : le Maire a octroyé un financement de 11 millions 400 aux 23 groupements de femmes

Commune Dieuppeul-Derklé : le Maire a octroyé un financement de 11 millions 400 aux 23 groupements de femmes

 Cheikh Guèye, maire de la commune de Dieuppeul-Derklé, a procédé, la semaine dernière, à la remise d’une enveloppe de plus de 11 millions de nos francs  à 115 femmes regroupées dans 23 groupements. C’est pour les accompagner dans le cadre de leurs activités.

Elles étaient 115 femmes, vendredi dernier, à prendre part à la cérémonie de remise des financements. Ces femmes de 23 groupements ont reçu de la part du maire Cheikh Guèye, une enveloppe de plus de 11 millions F Cfa. «Nous avons organisé cette cérémonie pour regrouper des associations féminines de la commune de Dieuppeul Derklé, en collaboration avec Pamecas, pour octroyer des financements. C’est un jour inoubliable dans l’agenda d’une institution comme la nôtre. Mais, il faut dire que c’est le processus d’une longue collaboration et une revendication de la part des femmes de notre commune», a-t-il déclaré, ajoutant qu’ils ont répondu de la façon la plus efficace à une requête des femmes. «Il s’agit d’une enveloppe de 11 millions 400 000 F Cfa pour 23 groupements de femme représentés par 5 personnes au moins. Ce qui fait 115 femmes. Et il s’agit de 23 groupements sur les 53 que compte le réseau de notre commune. Je peux dire que c’est une excellente chose», a-t-il magnifié.

Selon Cheikh Guèye, ils sont dans une dynamique d’intéresser l’ensemble des groupements de femme dans leur commune. Parce qu’il s’agit, dit-il, d’accompagner les femmes, de les capaciter pour leur permettre d’exercer des activités génératrices de revenus et de gagner dignement leur vie. «Pour nous, l’autonomisation de la femme, l’économie solidaire n’est pas un vain mot. C’est une réalité à Dieuppeul Derklé qui est la commune de tous les défis et de toutes les audaces», a-t-il indiqué, demandant aux femmes de se regrouper davantage pour obtenir d’autres financements. «Je leur demande de raffermir les liens, de renforcer la cohésion et l’unité des groupements, de se mettre au travail, d’aller encore plus loin et de se dire que c’est un crédit. Et comme tout crédit, elles doivent payer», a-t-il déclaré, insistant sur leur ambition de faire des femmes des opératrices économiques, des actrices de développement, dans le contexte du Pse et de l’Acte III de la décentralisation.

Cheikh Moussa SARR

Share This:

À voir aussi

Farba Senghor-  » Le PDS a eu recours à des pratiques mystiques pour éloigner Wade et Karim du Sénégal »

REWMI.COM- Ça vole bas au parti démocratique sénégalais. Si Pape Samba Mboup assimile la formation …