Accueil / ACTUALITES / Communication de campagne : Macky Enrôle Un Fils De Bernard Kouchner

Communication de campagne : Macky Enrôle Un Fils De Bernard Kouchner

Walf- Dans une trouille bleue de perdre les élections de 2019, le pouvoir vient de recruter des spin-doctors pour polir l’image d’un septennat marqué par des scandales, revirements, promesses non tenues…

Et comme Diouf avec Jacques Séguéla, Wade avec Anne Méaux, Macky a enrôlé un fils de Bernard Kouchner pour tenter de faire passer la pilule.

A quelques mois de l’élection présidentielle de 2019, les stratégies commencent à être élaborées, surtout du côté du pouvoir qui veut se maintenir aux affaires. Ainsi, tous les spin-doctors proposent leur science pour éteindre le feu et toucher le jackpot. Ayant flairé le coup en Afrique, des gourous français de la communication peaufinent leurs stratégies en direction du continent pour vendre leurs plans de com’ grassement rémunérés, notamment à Macky Sall et sa suite. Il nous revient, en effet, de Conakry que le fils de Bernard Kouchner, ancien ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy, conseiller «bénévole» d’Alpha Condé, est en train d’élaborer une stratégie pour le pouvoir sénégalais. Ce gourou qui, semble-t-il, n’a jamais travaillé dans la communication d’Emmanuel Macron, contrairement à ce qu’il prétendrait, serait en passe de décrocher la timbale. Et nos sources, assez proches du père de celui-ci, renseignent qu’il aurait récemment tenu une séance avec le Patron et sa Task-force en communication dans sa résidence secondaire de Popinguine pour élaborer une stratégie de campagne en or massif avant la répétition générale. Une réunion tenue loin des yeux indiscrets avec seulement la participation du chef, de son homme lige (le Pm), du Monsieur com’ du château, de quelques conseillers, d’un Français, d’un Britannique, d’un Américain, de Guinéens…Un casting mitonné en haut lieu qui va certainement rendre furax de nombreux éléments de la galaxie Apr qui s’estiment incontournables dans ce domaine et qui ont été jusqu’ici écartés dans la formulation de ce plan de communication pour la grande guerre de 2019. Ces derniers, qui se croient orfèvres en communication et qui sont traités souvent de «paniers percés» ou de «répondeurs automatiques» parce que n’ayant pas permis au chef de l’Etat de capitaliser des grandes réformes ou de la baisse des prix de denrées alimentaires et du carburant et autres, vont certainement manger leurs cravates lorsque le travail de l’ombre sera dévoilée au grand public. Et pour qui connaît le tempérament de ces bricoleurs du dimanche, ça risque de saigner.

Comme Abdou Diouf en février 2000 qui avait loué les services du publicitaire français Jacques Séguéla, Abdoulaye Wade en 2012 avec Anne Méaux de «Image7», rien ne semble changer avec Macky Sall qui use de ces mamours très loin des réalités africaines.

Seyni DIOP 

À voir aussi

Péage: L’apprenti ‘’singe’’ et le chauffeur du bus arrêté

La vidéo a avait fait le buzz dans les réseaux sociaux. Elle montrait l’apprenti d’un …

Fraude fiscale: Panama Papers épingle Diagna Ndiaye

Le nom de Diagna Ndiaye apparaît dans une enquête pour blanchiment de fraude fiscale qui …