palais présidentiel

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2015

Le Conseil des Ministres s’est réuni le mercredi 23 septembre 2015 au Palais de la République, sous la présidence du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Macky SALL.
Le Président de la République présente ses meilleurs vœux à la Oumah islamique et à la communauté musulmane du Sénégal, qui s’apprêtent à célébrer à partir de demain, la fête de l’Aid El Kébir (Tabaski). A ce titre, le Chef de l’Etat formule des prières ferventes pour la paix, la stabilité et la concorde nationale. Il adresse également ses encouragements et vœux de bon pèlerinage à nos compatriotes actuellement aux Lieux saints de l’Islam, tout en sollicitant leurs prières pour un Sénégal émergent, dans la prospérité et le bonheur partagé.
S’agissant des pèlerins restés à Dakar, suite à des problèmes administratifs, le Chef de l’Etat leur exprime sa compassion et partage leur peine. Il demande en conséquence au Gouvernement, de faire toute la lumière sur ce manquement malheureux et de veiller au rétablissement dans leurs droits, de toutes les personnes concernées.
Abordant la commémoration, le 26 septembre 2015, du 13ème anniversaire du naufrage tragique du bateau le Joola, le Président de la République salue à nouveau, au nom de la nation, la mémoire des victimes et réaffirme la solidarité de l’Etat aux rescapés. Il indique en outre, au Gouvernement, la nécessité de poursuivre les efforts pour la prise en charge des pupilles de la nation, notamment, en matière d’éducation, de formation et d’insertion dans la vie active.
Concluant son propos sur ce point, le Président de la République demande au Gouvernement de hâter la réalisation des projets de désenclavement intégré de la Casamance.
Poursuivant sa communication, le Chef de l’Etat rappelle au Gouvernement son attachement particulier à la relance de la destination touristique Sénégal et sa volonté de faire du secteur du Tourisme, un pilier du développement économique et social national, comme énoncé en 2013, à Saly Portudal.
La volonté du Président de la République, réitérée en Casamance lors de sa tournée économique dans la région, à valu entre autres à celle-ci, d’être déclarée Zone Touristique d’Intérêt National au travers de mesures d’incitations fiscales et sociales de grande portée et déjà en vigueur.
A ce propos, le Président de la République demande au Gouvernement de veiller au manque à gagner induit des Collectivités locales et d’ouvrir avec celles-ci les concertations nécessaires à cet effet.
Les différentes mesures en faveur de la relance durable du secteur du Tourisme ont été amplifiées et consolidées par la décision, prise par le Chef de l’Etat en avril 2015, de suspendre les procédures relatives aux visas d’entrée touristique et de baisser de moitié, les taxes aéroportuaires.
Dans la même perspective, le Président de la République rappelle l’importance primordiale qu’il accorde au rayonnement et aux performances de la Société d’Aménagement de la Petite Côte (SAPCO), qui doit être un instrument de référence pour le secteur.
Enfin, le Chef de l’Etat insiste sur l’impératif d’une meilleure promotion de la destination Sénégal, avec la mise à contribution de notre réseau diplomatique et consulaire, l’adaptation aux normes internationales de nos réceptifs touristiques et hôteliers, la professionnalisation des personnels en activité ainsi que l’accélération du développement de nouveaux sites et zones touristiques.
En conséquence, le Président de la République demande au Gouvernement :
1. de procéder avant la fin du mois d’octobre 2015, à l’évaluation technique et financière de l’ensemble des mesures engagées en vue de la relance du secteur du tourisme,
2. de produire un rapport spécifique et exhaustif sur l’activité touristique depuis le mois de janvier 2015,
3. de préparer la tenue d’un Conseil présidentiel sur le Tourisme.
Au titre de son agenda diplomatique, le Chef de l’Etat, a fait part au Conseil de la mission d’urgence qu’il a effectuée du 18 au 20 septembre 2015 au Burkina Faso, en sa qualité de Président en exercice de la CEDEAO, suite à la crise engendrée par le coup d’état du 17 septembre 2015 contre le régime de transition.
Dans ce cadre et faisant suite aux conclusions de la mission, le Sommet extraordinaire de la CEDEAO tenu à Abuja le 22 septembre 2015 a mis en œuvre un Haut Comité de Chefs d’Etat et l’ouverture d’un dialogue national inclusif en vue de trouver des solutions consensuelles sur les points inscrits dans le projet d’accord proposé par la médiation de la CEDEAO.
Par ailleurs, le Président de la République informe le Conseil de sa participation, du 25 au 30 septembre, à la 70ème session ordinaire de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) à New York.
Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale, assurant l’intérim du Premier Ministre, après avoir félicité le Président de la République, pour son courage, la lucidité dans sa démarche, et son leadership dans le cadre de la médiation au Burkina Faso, a fait le compte rendu du suivi des activités gouvernementales.
Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a fait le point sur les dossiers de l’actualité politique internationale et africaine.
Il est par ailleurs revenu sur le Sommet extraordinaire de la CEDEAO du 22 septembre 2015 à Abuja, sanctionné par un communiqué final, à travers lequel, la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement :
– « se félicite des efforts de médiation assidument déployés par SEM Macky SALL, Président en Exercice et Président de la République du Sénégal, SEM Thomas Boni YAHI, Président de la République du Bénin et facilitateur désigné de la CEDEAO,
– et exprime aux deux Chefs d’Etat, sa profonde gratitude pour le leadership et l’abnégation avec lesquels ils sont parvenus à dégager les propositions de sortie de crise ».
Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a fait le point sur la conjoncture nationale et internationale.
Le Ministre auprès du Président de la République chargé du suivi du Plan Sénégal Emergent a fait le point sur l’état d’avancement de l’exécution des projets du PSE.
Le Ministre de l’Urbanisme et du Renouveau urbain a fait part au Conseil des activités menées dans le cadre de la lutte contre les inondations.
Les Ministres en charge de l’Elevage et du Commerce ont fait le point sur l’état d’approvisionnement du marché à la veille de la Tabaski.
Au titre des textes législatifs et règlementaires, le Conseil a adopté :
• le projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier la convention entre le Gouvernement de la République du Sénégal et le Gouvernement du Royaume Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord en vue d’éviter la double imposition et de prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu et sur les gains en capital ;
• le projet de loi de finances rectificative pour l’année 2015.
Le Ministre auprès du Premier Ministre,
Porte Parole du Gouvernement

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …