SOCIETE

Communiqué- Financement de la Présidentielle de 2012- Le Cdeps condamne l’interpellation de journalistes

  • Date: 22 décembre 2015

Le Conseil des Diffuseurs et Éditeurs de Presse du Sénégal (CDEPS) exprime ses vives inquiétudes pour la liberté de presse, suite aux interpellations de journalistes par la police, après les propos prêtés à monsieur Lamine DIACK sur le financement de la campagne électorale des présidentielles de 2012. Monsieur Massamba MBAYE, Directeur général du groupe de presse DMédia, a été interpellé manu militari samedi 19 décembre 2015 et convoyé dans une fourgonnette de police. Notre confrère a subi un interrogatoire dans les locaux de la Division des Investigations criminelles (DIC) de 12 heures à 20 heures. D’autres journalistes sont convoqués ce lundi pour être entendus par la DIC.

Cette situation de traque des journalistes est un recul pour la démocratie sénégalaise et n’honore pas ses auteurs. Le CDEPS condamne fermement l’interpellation de tout journaliste pour avoir rendu compte ou commenté les propos prêtés à monsieur Lamine DIACK sur le financement de la campagne des présidentielles de 2012. Le CDEPS exige l’arrêt de toute poursuite de journaliste dans cette affaire. Le CDEPS en appelle les autorités policières et judiciaires à plus de sérénité dans la gestion des propos prêtés à M. Lamine DIACK sur le financement de la campagne des présidentielles de 2012. Pour la défense des droits constitutionnels de la liberté de presse, le patronat de la presse exhorte tous les journalistes au respect scrupuleux des règles d’éthique et de déontologie dans le traitement de l’information.

Fait à Dakar, le 20 décembre 2015.

Le Comité de Pilotage du CDEPS

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15