Accueil / ECONOMIE / Compensation tarifaire de l’Etat:une baisse de 100% noté

Compensation tarifaire de l’Etat:une baisse de 100% noté

Le montant de la compensation tarifaire que l’Etat verse à la Société nationale d’électricité (SENELEC), de milliards de francs 105 milliards FCFA en 2012 , a enregistré une baisse de 100 % en 2015 , a-t-on appris auprès de ladite société, dimanche.La SENELEC en a fait la révélation dans un document, à l’occasion des rendez-vous républicains de la Convergence des cadres républicains (CCR) de l’Alliance pour la République , à Saly Portugal.
En octobre dernier, le directeur général de la sococim Mouhamadou Makhtar Cissé annonçait que cette compensation financière allait disparaître fin 2015, en raison d’une tendance baissière des prix du combustible. »La baisse des prix du combustible, en particulier au cours du dernier trimestre 2014, a fortement contribué à la baisse du coût de production du kilowatt. C’est ainsi que la compensation devrait disparaître à la fin de 2015, avec la tendance baissière des prix du combustible », déclarait-il.
Le document rendu public à Saly révèle aussi que les coûts de production de la SENELEC ont baissé de 31,51 francs CFA par KWH, soit une baisse de 33%. Et pendant ce temps, la disponibilité des groupes a augmenté de 31%, note-t-il encore. La SENELEC précise que cela a été rendu possible grâce aux ‘’bonnes performances’’ au niveau de l’exploitation et à la baisse des prix des combustibles.La société souligne que les 61 milliards de francs CFA prévus pour la compensation tarifaire ont été réorientés ailleurs, pour financer notamment le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).Le document signale la réalisation de ‘’nouvelles centrales de 90 mégawatts dont 30 à Kahone, 30 à Bel-Air, 10 à Boutoute et 20 avec la Mauritanie. Il y a aussi la réhabilitation de centrales pour une puissance totale de 182 mégawatts, dont 64 au Cap des Biches, 14 à Boutoute et 14 à Kahone. Il relève que, de 2012 à 2015, il a été noté une baisse de 25% sur l’énergie non fournie et une élimination des délestages dus à un manque de combustibles, ou à un manque de capacité de production.

Rewmi.com/FBF

Share This:

À voir aussi

APRES TIGO  Kabirou Mbodj rachète la banque libyenne SIAB au Togo

Il a le vent en poupe. Lui, c’est Kabirou Mbodj. Après avoir fait tomber dans …