Accueil / POLITIQUE / Concertation avec les acteurs politiques Aly Ngouille désormais ‘’hors course’’ !

Concertation avec les acteurs politiques Aly Ngouille désormais ‘’hors course’’ !

Aly Ngouille Ndiaye est disqualifié pour mener une quelconque concertation avec les acteurs politiques. C’est l’avis des cadres libéraux qui prétextent que le ministre n’est plus digne de confiance après sa récente sortie.

La Fédération nationale des cadres libéraux est formelle. ‘’La classe politique ne devrait pas avoir confiance en un Ministre de l’Intérieur qui la considère comme indigne de confiance. Rien que pour cette raison, M. Aly Ngouille Ndiaye est disqualifié pour mener une quelconque concertation avec les acteurs politiques’’, a soutenu le Président des Cadres Libéraux. En effet, selon Dr Cheikh Tidiane Seck, l’aveu du Ministre de l’Intérieur est l’orientation (legacy) du régime de Macky Sall. ‘’Ce qu’Aly Ngouille a déclaré sur le vote est valable dans tous les démembrements de l’Etat : servir les militants de l’APR avant le citoyen sénégalais. Cela a le mérite de démontrer aux Sénégalais le caractère démagogique des slogans du Président Macky Sall : le parti avant la patrie, le militant-sympathisant de l’APR avant le Sénégalais, le Sénégal de l’APR, pour l’APR et non le Sénégal de tous’’, a-t-il déploré dans une note parvenue à notre rédaction. Tout compte fait, il estime qu’Aly Ngouille Ndiaye devrait logiquement démissionner. Les Sénégalais, en toute responsabilité et maturité, répondront, à leur manière, à cette question le 24 février 2019. A défaut, les cadres libéraux s’engageront pour faire démissionner le Ministre de l’Intérieur, pour une élection libre, démocratique et transparente. ‘’C’est un devoir citoyen’’, soutiennent-ils. Sur la sortie de du Ministre conseiller Youssou Ndour, qui se plaint de l’entourage du Président Macky Sall, le président des cadres libéraux se demande s’il faut en rire ou en pleurer. ‘’Un homme d’Etat, à ce niveau de responsabilité ministérielle, devrait savoir que les problèmes internes de la République ne se règlent pas sur la place publique’’, a-t-il fait savoir, avant de rappeler à Youssou Ndour cette boutade de Jean Pierre Chevènement : «Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne». A son avis, la sortie de ces ministres met à nu la République. C’est pourquoi il demande aux Sénégalais de se tenir debout pour la démission du gouvernement. ‘’Il y va de la paix et de la stabilité du Sénégal ! Il y va de l’avenir de nos enfants’’, dit-il.

M. BA

À voir aussi

Abdoulaye Mountakha Niass: « Un jeune opposant a reçu des financements étrangers »

Un jeune opposant qui fait le buzz, est accusé de recevoir des financements étrangers pour …

Me Babou prend sa retraite politique

Leader du parti Alal (Alliance pour l’alternance), Me Abdoulaye Babou a annoncé son retrait de …