CONDAMNATION D’AIDA NDIONGUE ET AFFAIRE DE LA DOUBLE NATIONALITE La riposte s’organise au Pds !

  • Category : POLITIQUE
  • By : moussa keita
  • Date : 24 août 2016

La contre-offensive politique s’organise au Pds. Les jeunesses et les femmes libérales de Dakar organisent un rassemblement de soutien, aujourd’hui, pour protester contre la condamnation et la saisie des biens d’Aida Ndiongue.

Aïda Ndiongue n’est pas seule dans son combat contre le Macky. Elle est aidée dans sa lutte contre ‘’le régime de Macky et la justice’’ par l’Ujtl et les femmes libérales de Dakar, pour qui il n’est plus question de rester immobile.  En effet l’Ujtl se dit ‘’solidaire’’ à la « lionne du Walo face aux ‘’assauts répétés’’ de Macky Sall. Par cette énième forfaiture sur Madame Aida Ndiongue, Macky Sall confirme à la face du monde sa mainmise sur la justice sénégalaise et l’utilisation qu’il en fait pour assouvir ses intérêts crypto-personnels, a martelé Toussaint Manga, dépité. Dénonçant l’utilisation de la justice à des fins politiciennes, le patron de l’Ujtl estime qu’à travers cette affaire, ‘’Macky Sall vient de confirmer sa vraie nature de rancunier et d’un pouvoiriste hors pair prêt à tout pour étancher sa soif de pouvoir et poursuivre sa honteuse entreprise de décimer le Parti Démocratique Sénégalais.’’ Mais prévient l’Ujtl, cette forfaiture ne passera pas. Les femmes libérales de Dakar ne sont pas en reste. Aujourd’hui, Woré Sarr a appelé toutes les femmes de tous les départements de Dakar, Pikine, Rufisque et Guédiawaye à un grand rassemblement de soutien à Aida Ndiongue, « persécutée par le régime depuis 2013 ». La Secrétaire Nationale chargée des femmes du Pds invite les cadres, jeunes libéraux et les ‘’Karimistes’’ ainsi que la a jeunesse féminine libérale et tous les membres du Comité directeur et du Secrétariat National à venir manifester contre cet « acharnement inédit dans l’histoire judiciaire de notre pays ». Mieux, Wore Sarr fait appel à toutes les femmes du Sénégal de toutes sensibilités confondues à venir soutenir leur sœur Adja Aida Ndiongue, « victime d’une injustice flagrante ».

‘’Si Karim n’est pas candidat, Macky non plus ne le sera pas’’

Dans le même ordre d’idées, l’Ujtl condamne la fuite en avant des ‘’ouailles’’ de l’APR qui, se désole-t-elle, ‘’continuent de promouvoir le culte de la haine et de la stigmatisation à travers leur débat malsain et irresponsable sur la double Nationalité’’. En quoi MACKY serait plus patriote que les autres sénégalais qui ont acquis une double nationalité de par leur naissance, se demande l’Ujtl. Mais si Macky et son régime pensent que c’est par la mascarade et les subterfuges politiciens qu’ils vont écarter des candidatures déjà légitimées par le peuple, ils n’ont qu’à déchanter, menace Toussaint Manga. ‘’Ça ne passera pas’’, s’esclaffe-t-il. En tout état de cause, l’Ujtl soutient qu’elle ne laissera rien ni personne se mettre au travers de celle de Karim Wade. Que Macky SALL et son régime retiennent ceci. Pour les jeunes du Pds, il est inimaginable de tenir une élection présidentielle sans la présence du candidat Karim. C’est la ligne rouge à ne pas franchir, alertent-ils. D’après Manga ce n’est pas parce que Macky Sall a peur de Wade fils que le régime invente des obstacles ‘’malsains’’ et ‘’indignes’’ pour saboter cette candidature au prix de la paix et de la stabilité de notre pays. ‘’C’est anticonstitutionnel et contre la démocratie. Nous ne l’accepterons pas’’, tempête-t-il. Et d’ajouter : ‘’Si Karim Wade n’est pas candidat, Macky Sall non plus ne le sera pas. Le combat continu !!!!!’’

Mouhamadou BA

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15