SOCIETE

CONDAMNÉ À PERPETUITÉ- La peine d’Abdou Magib Ndiaye réduite à 10 ans

  • Date: 19 juillet 2016

Condamné à perpétuité, en première instance, Abdou Magib Ndiaye peut pousser un ouf de soulagement. Sa peine a été réduite, hier, jusqu’à 10 ans de prison ferme par le juge de la Chambre criminelle d’appel. L’accusé a été finalement reconnu coupable de vol en réunion avec violence et usage de moyen de locomotion et détention d’arme.

Abdou Magib Ndiaye peut remercier le juge d’appel qui a réduit, hier, sa peine. Condamné à la prison à vie en première instance, il a finalement vu sa peine être réduite jusqu’à 10 ans de prison ferme par le juge de la Chambre criminelle d’appel. Le mis en cause a été attrait à la barre de cette juridiction pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec violence et usage de véhicule et Coups et blessures volontaires (Cbv). Reconnu coupable en première instance, en 2008, il a été condamné à la perpétuité. 8 ans plus tard, cette affaire a été encore évoquée par juge de la Chambre criminelle d’appel qui, lors de son délibéré, a reconnu finalement l’accusé coupable du crime de vol en réunion avec violence et usage de moyen de locomotion et détention d’arme.

Les débats d’audience ont révélé que les faits se sont déroulés dans la nuit du 28 au 29 octobre 2008 vers les coups de 3 heures du matin. Tenancier de plusieurs bars et de dancing à Dakar, François Ndiaye a été surpris à bord de son véhicule par la bande à Abdou Magib Ndiaye alors qu’il rentrait tranquillement chez lui. Cette bande de malfaiteurs qui était dans un bar pour picoler, avait suivi le susnommé jusqu’à son domicile. Lorsque François était sur le point de garer sa voiture, Abdoulaye Magib Ndiaye et sa bande se sont jetés sur lui en lui assénant quatre coups de couteaux à l’omoplate et aux côtes.

Le maître des poursuites avait requis la confirmation de la première peine

Alertés par les cris de douleur de la victime, les éléments de la gendarmerie de Hann qui étaient en patrouille en compagnie des éléments de la GIGN à 300 mètres du théâtre de l’opération se sont immédiatement présentés sur les lieux. Cependant, quatre des malfrats ont réussi à se fondre dans la nature grâce à leur véhicule. C’est sur ces entrefaites que l’accusé a été alpagué tandis que les autres malfrats avaient également emporté le véhicule de la victime qu’ils ont laissé au bac de Foundiougne. Abdou Magib Ndiaye a été donc arrêté à la suite d’une course poursuite de quelques mètres. Pressé de questions, il a reconnu sans ambages les faits qui lui sont reprochés. Mais à la barre de la Chambre criminelle d’appel, hier, il a servi une autre version en accusant la victime de blanchisseur de faux billets de banque.

Face au juge, il a déclaré que la victime leur donnait des faux billets de banque qu’ils devaient, à leur tour, écouler dans les supermarchés et autres magasins. « Il nous devait 1,5 million de francs Cfa et refusait de nous le payer. C’est pourquoi, nous sommes rendus chez lui à cette heure tardive de la nuit pour lui réclamer notre argent », a-t-il déclaré. Il a aussi reconnu qu’il ne détenait pas une arme et il regrette ce qui s’est passé. Malgré ses dénégations, le maître des poursuites a demandé la confirmation de la première peine. Les avocats de la défense ont, à leur tour, plaidé à titre principal, la relaxe et subsidiairement la réduction de la première peine. Ils obtiendront gain de cause car en rendant sa décision, le juge a fait preuve de clémence en condamnant l’accusé à 10 ans de prison ferme. Il faut noter que l’accusé va rester encore 2 ans en prison.

Cheikh Moussa Sarr

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15