téléchargement_18

CONFERENCE A L’UADB Mary Teuw Niane pointe la crise de responsabilité de la jeunesse

« La crise de la responsabilité est tellement forte qu’on en arrive à se demander, nous autres adultes, ce que nous avons fait et ce que nous n’avons pas fait pour qu’il en soit ainsi », a déclaré, samedi, Mary Teuw Niane, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il animait une conférence à l’amphithéâtre de l’Université Alioune Diop de Bambey (UADB), sur la question de la responsabilité de la jeunesse. Le ministre a ainsi axé sa communication sur les jeunes qui sont un levier essentiel de développement, de dissémination et de transmission de valeurs.

Toujours à propos de la crise de responsabilité de la jeunesse, le ministre a insisté sur les tares qui peuvent être retenues comme l’incivisme, l’indiscipline, le mépris et l’irrévérence à l’égard des ainés, le niveau de formation faible, la violence, les raccourcis pour réussir, la tyrannie et la divinisation de l’argent.

Mary Teuw Niane n’a pas occulté la forte responsabilité des hommes politiques et la rupture de conscience vis-à-vis de la jeunesse. A ce niveau, souligne-t-il, les politiques publiques mises en œuvre en faveur de la jeunesse, dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE), constituent « la force vitale et l’espoir du Sénégal ».

Selon lui, c’est à ce niveau qu’il faut développer une éthique de la responsabilité. « La crise de la responsabilité, précise-t-il, constitue un aspect de la crise générale qui secoue notre société. Elle est au centre d’un discours politique, journalistique et scientifique. Elle exige de la jeunesse de ce pays une responsabilité particulière ». Mary Teuw Niane s’est surtout appesanti sur la crise sécuritaire, soulignant « qu’aucune logique ne justifie qu’on fasse du mal pour du bien ».

Pour le recteur de l’UADB, Dr Lamine Guèye, poser le binôme jeunesse et responsabilité à la réflexion, « c’est inviter au questionnement sur le sens de la responsabilité des jeunes en tant que citoyens, c’est évoquer le civisme, c’est inviter au civisme ».

Cette conférence organisée par les étudiants de l’UADB entre dans le cadre de la célébration  des journées culturelles et scientifiques de l’Université.

Enquete

Voir aussi

telechargement-5

OUVERTURE DES CLASSES La grande affluence à Yavuz Selim

Les classes ont officiellement ouvert à Yawuz Selim, ce lundi 26 septembre 2016. Malgré la …