Accueil / ECONOMIE / Conférence mondiale des radiocommunications 2019- Les experts africains à Dakar pour peaufiner une position commune

Conférence mondiale des radiocommunications 2019- Les experts africains à Dakar pour peaufiner une position commune

Le Sénégal a abrité, depuis hier à Dakar, la deuxième réunion préparatoire de l’Union Africaine des Télécommunications (UAT) pour la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR) en 2019.   

Des techniciens venus d’Afrique séjournent dans la capitale sénégalaise pour les besoins de la deuxième réunion préparatoire de l’Union Africaine des Télécommunications (UAT) pour la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR) en 2019. Pour Abdou Karim Sall, Directeur  général de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP), c’est sous l’égide de l’Union Africaine des télécommunications, de l’ARTP et du Ministère des Télécommunications que s’est tenue  la  réunion  de  Dakar. A l’en croire, cette rencontre permettra à l’ensemble des pays africains d’échanger pour que le contiennent noir puisse avoir une position commune à défendre lors de la grande rencontre internationale. Celle-ci se chargera de fixer les nouvelles règles d’utilisation et de gestion des fréquences des radiocommunications, mais également tout ce qui est orbite des satellites. « La conférence mondiale des radiocommunications nécessite que les pays africains harmonisent  leurs positions concernant la gestion et l’organisation des fréquences radioélectriques, mais également des orbites  des satellites stationnaires  et non  stationnaires », a expliqué le DG de l’ARTP. Et de poursuivre que les services des radiocommunications, à savoir le mobile, la radiodiffusion, les satellites et les services maritimes, ont des besoins qui ne cessent de progresser en matière d’utilisation des ressources de fréquences.

Soutenir la candidature de l’Egypte pour la CMR-2019

Cette conférence mondiale des radiocommunications qui devrait se tenir à Genève du 28  octobre au 22  novembre 2019, devra procéder à la révision du règlement des radiocommunications. Mais l’Egypte veut aussi abriter cette importante réunion internationale. C’est ce qui a poussé Abdoul Karim Soumaila, secrétaire général de l’UAT, à demander aux participants de soutenir ce pays. « Nous souhait est que l’Egypte abrite cette conférence mondiale des radiocommunications 2019. J’appelle les états membres africains à soutenir sa candidature », a-t-il lancé à l’endroit des acteurs.  Et d’ajouter  qu’il y a une circulaire pour l’information de l’Union internationale des télécommunications UIT qui demande aux Etats membres de donner leur avis.  Ceux qui ont le pouvoir  de décider pour  leur pays,  n’hésitez pas à supporter l’Egypte ». Cette réunion de 5 jours, qui prendra fin le 15 septembre 2017, a vu  la participation, entre autres, de Mario Maniewicz, représentant du directeur des radiocommunications de l’UIT, de  Souhila  Amazouz  de  la commission  de l’Union africaine et  Modou  Mamoune  Ngom  du ministère des Postes et des Télécommunications.

Zachari BADJI  

À voir aussi

Activité économique Le PIB a progressé de 3,7% au second trimestre de 2017

Au deuxième trimestre de l’année 2017, le Produit intérieur brut (PIB) en volume, corrigé des …

l’Etat et le Fmi : Privatisation de la Poste et la Sonacos

le Fmi et le gouvernement du Sénégal s’était déjà mis d’accord sur la privatisation de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *