19 décembre, 2014
Accueil » POLITIQUE » Conflits dans la sous-région : Le président Macky Sall réitère son souhait pour la paix
Conflits dans la sous-région : Le président Macky Sall réitère son souhait pour la paix

Conflits dans la sous-région : Le président Macky Sall réitère son souhait pour la paix

Lors de la réunion du comité de haut niveau sur la mise en œuvre du chantier «Paix et Sécurité », dans l’espace Uemoa, le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a réitéré son souhait pour le retour de la stabilité au Mali et son soutien indéfectible à la lutte du peuple malien pour son indépendance nationale, son intégrité territoriale et pour la laïcité de l’Etat du Mali.
Le retour de la paix au Mali et dans la sous-région est un des souhaits du président de la République du Sénégal, Macky Sall qui, lors de la réunion du comité de haut niveau sur la mise en œuvre du chantier « Paix et Sécurité » dans l’espace Uemoa, a réaffirmé, son soutien indéfectible à la lutte du peuple malien, pour son indépendance nationale. « Je souhaite que la situation se stabilise, pour faciliter la tâche, non seulement, aux Maliens eux-mêmes, à la sous-région, mais aussi, à l’Union africaine (UA) et à la communauté internationale d’agir dans l’intérêt du peuple malien et de la région », dira M. Sall. Cependant, conscient du rôle de la paix dans le processus de développement, il informe que les progrès de l’Uemoa, dans la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux, ainsi que dans la mise en œuvre de chantiers de développement, risquent d’être anéantis par les situations conflictuelles de la sous-région.

Le Premier ministre malien, Cheikh Modibo Diarra, quelques heures après son interpellation par des militaires proches du capitaine, Amadou Sanogo, a annoncé sa démission et celle de son gouvernement. A cet effet, le président, Macky Sall, dira : « nous prenons acte de ce qui a été dit à travers les médias, nous réaffirmons notre soutien indéfectible à la lutte du peuple malien pour son indépendance nationale, son intégrité territoriale et pour la laïcité de l’Etat du Mali ». Pour réagir rapidement à cette situation, le président Macky Sall pense que la Cedeao ne manquera pas de se réunir rapidement pour prendre une position sur ce qui se passe au Mali. « Nous sommes très engagés pour accompagner la demande de résolution au Conseil de sécurité de l’Onu, en vue de l’intervention militaire au Nord Mali », précisera Macky Sall qui entend remettre à ses homologues les conclusions du conseil des ministres pour la mise en œuvre du chantier « Paix et Sécurité » dans l’espace Uemoa.

Cheikh Moussa SARR

(Stagiaire)

REWMI QUOTIDIEN