Accueil / Uncategorized / Confronté à un manque de moyens financiers et matériels : L’entraîneur du Casa Sport invite les cadres de la région à soutenir le club

Confronté à un manque de moyens financiers et matériels : L’entraîneur du Casa Sport invite les cadres de la région à soutenir le club

Entouré des internationaux Jules François Bocandé, président de la section football du club et de Mamadou Tew, membre du staff technique, l’entraîneur du Casa Sport Athanase Tendeng ne se plaint guère.

Source: Walfadjri
Au contraire, il avoue qu’il a tout à gagner en suivant les conseils de ces anciens qui l’ont précédé dans ce métier. Ce qui préoccupe le technicien casamançais, c’est le manque de moyens matériels et financiers. Et Athanase Tendeng d’inviter les cadres et autres mécènes ressortissants de la Casamance à aider le club pour qu’il atteigne les objectifs qu’il s’est fixés.

Le Casa Sport qui occupe la première place de la poule B avec 15 points est, pour nombre d’observateurs qui suivent le championnat national de football, le club surprise de la saison (2006-2007). En effet, après huit journées de compétition, ce club du sud du Sénégal a enregistré quatre victoires, deux matches nuls et une défaite devant le Stade de Mbour (1-2) lors de la 7e journée.

Avec ces brillants résultats obtenus en ce début de championnat, on pourrait croire que le club regorge des moyens matériels et financiers lui permettant de glaner ces succès. Que nenni ! Le Casa Sport tire le diable par la queue pour réussir ses matches. En effet, évoquant la situation matérielle et financière du club, son entraîneur Athanase Tendeng souligne qu’ils travaillent avec les moyens du bord qui ne peuvent satisfaire leurs ambitions. ‘Le Casa est un club qui est dépourvu de moyens.

De sorte qu’on travaille difficilement à cause de ce manque de moyens matériels et financiers’, a fait remarquer le technicien casamançais que nous avons accroché à l’issue du match de la 9e journée du championnat contre la Renaissance de Dakar.

Malgré ce manque de moyens, l’ancien international de l’équipe des ‘Lions’ des années 90 note que ses poulains prouvent, à chaque match, qu’on peut faire leur confiance pour réussir de belles choses dans le fottball.

‘Malheureusement, il n’y a que l’encadrement technique de l’équipe et quelques bonnes volontés qui continuent à nous soutenir, au moment où la région regorge autant de cadres et de mécènes capables de nous soutenir à tous les niveaux’, se désole l’ancien milieu offensif des ‘Lions’ de la Can organisée en Tunisie en 1994. Selon lui, ‘il suffit qu’on apporte des moyens de base à ces jeunes joueurs du Casa pour qu’ils fassent plaisir à tous les amoureux du football’.

En plus de ce manque de moyens, ‘la distance nous cause d’énormes difficultés’, souligne Athanse Tendeng qui explique qu’‘il y a quatre jours que nous sommes rentrés de Dakar. Et voilà que nous y revenons encore (samedi dernier) sans avoir le temps matériel de nous préparer. De sorte que nous sommes obligés de travailler sur le mental des joueurs pour surmonter cette situation’, fait savoir ce pur produit du club.

N’empêche, le technicien du Casa soutient qu’il compte faire mieux que les années précédentes : être champion du Sénégal. ‘Nous prenons nos matches les uns après les autres. Le fait d’être leader de notre poule est un acquis qui nous soulage. Et c’est dans cette dynamique que nous comptons travailler avec les gosses pour sauvegarder cette place que nous occupons momentanément’, promet Athanase Tendeng.

Athanase Tendeng déplore la crise qui secoue le foot

‘Il est temps qu’on mette fin à cette crise récurrente qui secoue ce milieu afin de relever le défi du football sénégalais. Le calendrier du championnat n’est jamais maîtrisé. Parce qu’il y a trop de ruptures entre le démarrage et la fin. Et ceci n’est pas bon pour les techniciens et les joueurs’, a martelé l’entraîneur du Casa Sport. Athanase Tendeng fait savoir que cette crise brouille tout le planning de travail qu’ils (entraîneurs) élaborent par semaine. ‘Il est regrettable qu’on prépare toujours nos équipes sans savoir quand est-ce qu’on doit jouer’, a tonné le technicien qui regrette, en outre, le fait que cette rupture soit toujours spécifique à des questions administratives et financières.

Il déclare, toutefois, qu’il n’est pas question pour eux (les techniciens) de chercher le coupable dans ces bras de fer qui émergent, de façon périodique, dans le football sénégalais. ‘Qui a tort ou qui a raison ne nous intéresse pas. Ce que nous voulons, c’est que tout le monde parle le même langage afin de sortir le football sénégalais de l’ornière’, clame Athanase Tendeng. Après ce coup de gueule, l’entraîneur du Casa Sport souhaite qu’une solution définitive de sortie de crise soit trouvée à cette crise que rencontre le football sénégalais.


À voir aussi

Jugement d’Assane Diouf: Les Etats-Unis pressent le Sénégal

En détention depuis novembre 2017, Assane Diouf n’est pas toujours jugé. Une situation qui inquiète …

Ziguinchor après la pluie : Poubelles et ordures ménagères envahissent les rues

Des pluies fortes s’abattent depuis quelques jours à Ziguinchor. Poubelles et ordures ménagères ont fini …