Education

CONGRES DU SAEMSS-CUSEMS MAMADOU LAMINE DIANTE LIVRE SON DERNIER COMBAT

  • Date: 16 septembre 2016
Après deux mandats, 2010-2013 et 2013-2016, Mamadou Lamine Dianté quittera la tête du Syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire du Sénégal. Ce sera à l’occasion du troisième congrès ordinaire dudit syndicat, les 24 et 25 septembre, à l’UCAD 2 et sous le thème : « Quelle nouvelle offre syndicale face aux tentatives de négation des libertés des travailleurs ? ». Le Coordinateur du Grand cadre des syndicats d’enseignants livrera son ultime combat. Celui de poser les jalons d’une unité syndicale face aux mesures coercitive des autorités.
Les négociations entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants de la défunte année académique l’ont beaucoup marqué, au point de le mettre à profit pour son dernier Congrès à la tête du Syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire du Sénégal. Mamadou Lamine Dianté bouclera son deuxième et dernier mandat à la tête du Saemss dans quelques jours. En effet, le Saemss-Cusems tiendra son troisième Congrès ordinaire les 24 et 25 septembre, à l’UCAD 2. Cette édition sera placée sous le signe : Quelle nouvelle offre syndicale face aux tentatives de négation des libertés des travailleurs ?Une cinquantaine d’enseignants du Saems, des représentants des syndicats et autres structures de dialogue social participeront aux plénières de formation et à la journée syndicale. Voilà des moments du Congrès très attendus par Mamadou Lamine Dianté pour discuter sur les appels persistants des enseignants et l’inertie des autorités. Il s’agit pour le Coordinateur du Grand cadre des syndicats d’enseignants de poser le débat sur les mesures coercitives utilisées par le gouvernement pour tordre le bras aux syndicats d’enseignants. Il veut que les réponses des syndicats soient à la hauteur des agissements des autorités contre les libertés syndicales. La voie de salut, indique-t-il, se trouve dans l’unité syndicale pour faire face à un gouvernement qui viole les dispositions internationales de droits au travail.  Pour l’enfant de Kolda, il urge pour les syndicats de s’adapter à une nouvelle situation qui risque de mettre à genou l’école publique sénégalaise. Car, a-t-il relevé, les discussions pour trouver une issue heureuse à une école à horizon sombre, doivent être saines.
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15