Accueil / ECONOMIE / Connectivité – Aider l’Afrique à combler la fracture numérique : Nokia Siemens networks se positionne

Connectivité – Aider l’Afrique à combler la fracture numérique : Nokia Siemens networks se positionne

Les entreprises Nokia et Nokia Siemens networks ont pris part au Forum économique euro-africain, qui a précédé d’une semaine le sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine qui s’est tenu à Accra, en début de ce mois. A l’occasion de ce forum, Nokia a exposé un outil d’étude des effets du téléphone mobile sur la santé, développé en collaboration avec l’Université de Naïrobi (Kenya) et d’autres partenaires. Un communiqué publié par cette entreprise, informe que «ce type d’application peut avoir un énorme potentiel dans le suivi, par exemple, de l’apparition des maladies, offrant de gros avantages aux gouvernements et aux agences d’aide».

Source : Le Quotidien
En plus de cette présentation, ajoute le communiqué, «Nokia Siemens Networks et Nokia ont réitéré l’engagement des deux sociétés et leur orientation stratégique dans la région de l’Afrique. Dans l’optique d’optimiser l’accès aux communications dans les zones rurales et urbaines, les deux sociétés sont déterminées à connecter les habitants de l’Afrique». Pour ce faire, elles ont présenté la solution «Village Connection», qui «offre un concept facile pour bâtir une connectivité rurale village par village, facilitant ainsi une économie sur le modèle de franchise entre un opérateur et les entrepreneurs locaux du village». La solution permet de fournir des services de télécommunications accessibles aux communautés rurales tout en encourageant leur développement économique.

Le document de presse donne la parole au directeur de Stratégie Afrique du Sud de Nokia Siemens Networks, M. Antti Räikkönen. Ce dernier affirme : «L’infrastructure Télécom joue un rôle vital dans le développement général de l’économie des pays. En plus de développer les systèmes de télécommunications et la croissance économique, elle a un grand potentiel lorsqu’il s’agit d’améliorer les besoins de base comme la santé et l’éducation. Elle facilite également l’accès aux services bancaires dont les micro-paiements, l’accès à l’information, en plus de permettre aux gens de prendre part aux processus de prise de décision et de développement dans les communautés.»

Nokia Siemens Networks est le premier facilitateur de services de communication. L’entreprise offre un portefeuille complet de solutions d’infrastructures pour réseaux mobiles et fixes. Ses 20 000 employés implantés dans le monde entier lui permettent de faire face à une forte demande de services. Le chiffre d’affaires pro forma cumulé de 17,1 milliards d’euros, réalisé lors de l’exercice 2006, fait de Nokia Siemens Networks l’un des acteurs majeurs dans le domaine des infrastructures de télécommunications. La société opère dans près de 150 pays et a son siège à Espoo, en Finlande. Elle fédère les activités de Nokia Networks Business Group et les activités Opérateurs réseaux de Siemens Communications.

Jan Cron, Directeur régional Moyen- Orient et Afrique de Nokia Siemens Networks, considère, de son côté, que leur secteur d’activités est des plus dynamiques, car : «A l’horizon 2015, nous prévoyons que 5 milliards de personnes seront connectées par fil et sans fil d’un bout à l’autre de la planète, et la plupart de ces gens seront issus des marchés émergents de l’Asie et de l’Afrique. Investir dans les réseaux mobiles promeut le développement d’une économie durable et peut, par exemple, fournir un premier accès à Internet à tout le monde», cite encore le document de presse.


À voir aussi

Rufisque offshore : Total cède 30% à Petronas

La Malaisie met les pieds dans le pétrole sénégalais. Selon Les Echos, Total a cédé …

Mboumba: Le Puma injecte 30 millions pour réhabiliter la canalisation

30 millions de nos francs, c’est le montant que le Puma a injecté pour la …