Accueil / ACTUALITES / Consécration du secteur privé sénégalais Mbagnick Diop reçoit le «Prix Mandela du Meilleur Entrepreneur»

Consécration du secteur privé sénégalais Mbagnick Diop reçoit le «Prix Mandela du Meilleur Entrepreneur»

Le combattant suprême de l’entreprise, Mbagnick Diop, a reçu hier, à Paris, «le Prix Mandela du Meilleur Entrepreneur». C’était en présence d’autorités sénégalaises au cours d’une cérémonie qui a eu pour cadre les salons du prestigieux hôtel Marriott, sur les Champs-Elysées.

Le secteur privé sénégalais était à l’honneur, hier, à l’occasion de la remise du prix Mandela. En effet, le président du Meds a été récompensé du «Prix Mandela du Meilleur Entrepreneur» pour ses actions en faveur du développement des entreprises et de la création d’emplois au Sénégal. Une première pour le privé national qui se retrouve sous les projecteurs lors de cette grande messe annuelle, au cours de laquelle des Chefs d’Etat, des Premiers ministres, ainsi que des universitaires de renom et d’éminents membres de la Société civile africaine, ont été sacrés. Le Prix Nelson Mandela revêtant un symbole, un lot de valeurs africaines et universelles, que le président du Meds partage avec le Président de la République, son équipe gouvernementale et le peuple sénégalais dans son ensemble. « Je le dédie tout simplement au Sénégal. C’est le prix d’un effort collectif », a-t-il déclaré, la voix étreinte d’émotion. C’est toujours valorisant d’être reconnu à ce niveau-là», a confié le lauréat. Qui dédie également ce « Prix » à ses défunts parents, à ses proches collaborateurs et collaboratrices, amis et collègues qui ont fait le déplacement de Paris pour le soutenir.

Cette distinction, Mbagnick Diop la dédie également à El Hadji Bara Mbacké Falilou, à Serigne Moustapha et tous ces marabouts qui sont au Sénégal. Il a tenu aussi à rendre un vibrant hommage à son épouse, «qui a toujours été là, pour me soutenir dans les moments les plus difficiles et les plus agréables.» « Ce Prix qui m’est décerné est l’aboutissement d’un parcours car, toute ma vie, je me suis battu pour moi-même et surtout pour les autres », a fait remarquer Mbagnick Diop, très ému. Cette distinction, émanant de l’institut Nelson Mandela, n’est pas seulement une consécration pour le patron du Meds, mais aussi ‘’une source de motivation’’, ‘’d’encouragement’’ pour lui et surtout la jeunesse sénégalaise. Mais, selon M. Diop, cet épris d’entreprise, ’il est important d’être utile pour son pays, pour son continent, bref pour le monde entier.

Mbagnick Diop, un épris d’entreprise !

Mbagnick Diop, on dirait que l’homme a été élevé dans la religion de l’entreprise. Tellement l’homme est, en fait, quelqu’un doté d’un don atavique de grands exploits. Son principal atout est surtout sa capacité de travailler de manière harassante jusqu’à atteindre son but, envers et contre tous. Son esprit imaginatif, son sens des relations humaines, son instinct diplomatique et son amour du travail, font toujours sonner ses étriers et il ne s’épanouit que dans les projets d’entreprise. L’homme n’a pas peur des défis et des grands travaux. Sa témérité dans les prises de décision le fait toujours aller de l’avant avec une volonté naturelle de faire ce que personne n’a fait. L’innovation est son secret. Les habitudes et la routine ne sont d’ailleurs pas faites pour lui. Il a besoin que ça bouge et que ça avance, dut quiconque en être contrarié ! Le management le stimule et il n’hésite pas à s’impliquer personnellement dans un travail, même s’il le confie à un tiers. Cette innovation attise ses instincts de création et lui ouvre les portes d’une galaxie qui porte au sommet. Passant d’une phase à un relai, d’une hardiesse à une audace, il parvient à se construire un patrimoine socio-économique avec une spirale d’initiative qui fait vite oublier les souches de jeunesse restées collées à son nom comme une identité mise en asyndète. Avec la marche du temps, Mbagnick Diop s’est imposé comme une personnalité civile et un interlocuteur privilégie des décideurs.

Aujourd’hui, membre du Conseil économique, social et environnemental, PCA de nombreuses sociétés, Administrateur de plusieurs sociétés, il est à la tête d’un réseau d’Entrepreneurs et du Meds, Mouvement qui les regroupe dans une dynamique d’actions novatrices.

Pour rappel, les Nations Unies ont créé le Prix Nobel Nelson Mandela en 2014. Il est destiné aux personnes «qui consacrent leur vie au service de l’humanité via la promotion des objectifs et des principes des Nations Unies, tout en rendant hommage à la vie extraordinaire de Nelson Mandela et à son héritage de réconciliation, de transition politique et de transformation sociale ».

M. BA

À voir aussi

Grève: Le Sytjust remet ça

  Le Syndicat des Travailleurs de la justice (Sytjust) décrète, à partir de la semaine …

Les organisations de presse au chevet des travailleurs

Elles ont été nombreuses à répondre à la journée de mobilisation et de solidarité convoquée …