telechargement-1

CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE VÉLINGARA Des conseillers exigent sa mise sous délégation spéciale

La mise sous délégation spéciale du Conseil départemental de Vélingara. C’est ce que demandent des conseillers du département. En conférence de presse hier, ils n’y sont pas allés par quatre chemins pour fustiger les difficultés auxquelles le Conseil départemental est  confronté.

 Le président du Conseil départemental de Vélingara n’est plus en odeur de sainteté avec ses administrés qui réclament déjà son départ. En effet, des conseillers départementaux reprochent au socialiste Ibrahima Barry de s’être s’écarté concrètement de la Coalition Benno Bokk Yakaar à Vélingara. ‘’A notre grande surprise, il vient de créer son propre mouvement politique dénommé Mouvement pour la Démocratie et la citoyenneté MDS’’, a révélé le président de la commission administrative du règlement intérieur et de la bonne gouvernance. Selon Souleymane Seydi, doyen d’âge des responsables départementaux de la Coalition Benno Bokk Yaakaar à Vélingara, il arrive régulièrement que le président du Conseil départemental ne respecte plus l’esprit des délibérations votées à l’unanimité par les conseillers dont les trois tiers des trente-trois sont des analphabètes.

Ce n’est pas tout. La composition du Conseil départementale plombe le fonctionnement de l’institution.  Bizarrement, c’est dans le département de Vélingara où les cinq listes majoritaires départementales ont été toutes invalidées à la fois, lors des locales du 29 juin 2014. ‘’Leur validation collective serait due, dit-il, au non-respect des dispositions de l’Article L-192 du code électoral qui stipule que  toute liste majoritaire départementale de candidature doit comprendre un ou deux investis de chacune de toutes les communes du département concerné. Ainsi, amputé de 27  conseillers de majoritaire départementale, le Conseil départemental de Vélingara s’est finalement retrouvé avec un effectif total de 33 conseillers, tous élus à partir de listes proportionnelles  départementales, au lieu de 60 prévus par le Code électoral.

Autre situation aggravante : La situation financière du Conseil départemental de Vélingara est catastrophique. ‘’Présentement nous sommes dans le rouge, dans une phase de cessation de paiement’’, a dit le doyen Seydi. ‘’Tous les fonds sont épuisés à cause des charges de salaires, de fonctionnement, de carburant’’, a-t-il précisé tout en déplorant un personnel pléthorique.  ’’Le budget ne peut pas prendre en charge tous les besoins de l’institution. ‘’Nous avons hérité d’un personnel pléthorique dont la majorité des agents du Conseil départemental de Vélingara nous viennent de l’ancien Conseil régional de Kolda’’, dit-il, amer.

Par conséquent, suggère-t-il, il serait souhaitable que le Conseil départemental soit dissout et remplacé provisoirement par une délégation spéciale de six mois de durée. ‘’Une mise sous délégation est souhaitée et au terme de laquelle une élection régulière pourrait être organisée dans le département de Vélingara pour le doter d’un Conseil Départemental conforme aux recommandations du code électoral qui exige un effectif totale de soixante conseillers, au profit de toutes les quatorze communes du  Département, pour le plus grand bonheur de leurs populations de Vélingara.

Rahmatoulahi Bouchra KEBE

Voir aussi

telechargement-1

VISITE D’ETAT DU PRESIDENT SALL EN FRANCE- Ce que fera Macky à Paris

Le président de la République du Sénégal effectuera, du 19 au 21 décembre, une visite …