Conseil des ministres sur la situation économique et monétaire de l’Uemoa

La troisième session ordinaire du Conseil des ministres statutaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) s’est ouverte mardi, au siège de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Dakar, en vue d’analyser le rapport portant sur la situation économique dans l’Union au 30 juin 2015.

Le Conseil des ministres s’appuiera sur les « informations pertinentes de ce rapport sur l’évolution récente et les perspectives économiques de l’Union », selon son le président du Conseil des ministres statutaire, le ministre nigérien de l’Economie et des Finances, Saïdou Sidibé.

Les ministres de l’Economie et des finances de l’UEMOA sont ainsi appelés à « décider des mesures appropriées en faveur de la croissance, de la poursuite de l’assainissement des finances publiques et de l’approfondissement des réformes structurelles dans les Etats membres ».

« Nous examinerons également en vue de son adoption, un projet de décision relative à la compensation et au règlement en franc CFA de toutes les transactions monétiques réalisées dans l’Union », a informé M. Sidibé.

Selon le président du Conseil des ministres, au regard des divergences d’interprétation des textes en vigueur en la matière, il s’avère nécessaire de mettre à la disposition des acteurs de l’Union un instrument juridique permettant de clarifier leurs modalités d’application.

Aussi le Conseil décidera-t-il des statuts et modalités d’adhésion de la BCEAO et des membres de l’UMOA à l’Alliance pour l’inclusion financière (AFI), à l’issue de la réunion, afin d’améliorer la participation de l’institution régionale à cette structure qui dispose de nombreuses ressources pour la promotion de l’inclusion financière.

Dans le cadre du plan d’actions pour le financement des économies de l’UEMOA, a ajouté M. Saidou, il est prévu la mise en place d’un dispositif de soutien au financement des PME/PMI par les établissements de crédit, au titre de l’axe stratégique traitant de l’amélioration de l’offre de services financiers

Il est par ailleurs soumis à l’approbation du Conseil, les principales orientations qui pourraient guider la conception d’un tel dispositif par la Banque centrale, a indiqué le président du Conseil, en présence du gouverneur de la BCEAO et du président de la Commission de l’UEMOA.

Le Conseil qui se déroulera à huis clos se prononcera également sur les modalités de mise en place du dispositif des sanctions pécuniaires sur le marché financier régional. Un communiqué final sanctionnera ses travaux en fin de journée.

Voir aussi

PROJET DE CONSTRUCTION DU TER  Macky « accélère » ses ministres 

Le président de la république, Macky Sall, ne semble pas reculer sur son projet de …