POLITIQUE

Conseil des Nations Unis sur les détentions arbitraires: l’Etat doit respecter les décisions

  • Date: 2 septembre 2015

Aujourd’hui démarre la rencontre de deux jours, entre les représentants de l’Etat du Sénégal et le Groupe de travail des Nations-Unies sur les détentions arbitraires, en marge du Conseil des Nations unies sur les droits de l’Homme, à Genève. Trois avocats de Karim Wade que sont Me Seydou Diagne, Me Ciré Cledor Ly et Me Demba Ciré Bathily prennent part à la rencontre. L’Etat du Sénégal est aussi représenté a cette réunion par ses avocats. Joint au téléphone  par nos confrères de la radio rewmi fm, Mayoro Faye membre du comité directeur du Pds  fait savoir  qu’il ne sera pas question de réexamen durant cette rencontre mais le Groupe de travail qui  a donné un avis, va statuer sur le suivi de son avis. Aujourd’hui  nous attendons l’Etat du Sénégal sur comment il va procédé  pour appliquer cet avis  et rendre compte par rapport aux dispositions qui ont été prises    ou qui seront prises pour respecter  cet avis ». Pour le libéral l’Etat ne peut en aucune manière dérober à cette situation  » l’Etat  a ratifié  et signé des conventions, l’Etat est membre   des nations unis  donc  je verrais mal que l’Etat puisse se dérober.  Je ne vois pas les prétextes qui seront avancées pour ne pas respecter  cet avis » a til laissé entendre au bout du fil.

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15