Accueil / SOCIETE / CONSEQUENCE DE LA FORTE POUSSIERE SUR LE PAYS : Les vols perturbés à Ziguinchor depuis trois jours

CONSEQUENCE DE LA FORTE POUSSIERE SUR LE PAYS : Les vols perturbés à Ziguinchor depuis trois jours

La forte poussière qui s’abat sur le pays ces derniers jours, ne gêne pas simplement les populations. Elle a sérieusement perturbé le trafic des vols en partance ou à destination de Ziguinchor. Une situation qui dure depuis trois jours. Des passagers trouvés dans la salle d’attente de l’aéroport, ont confié leur désarroi. «On est là depuis hier et quand on est venu, on nous a fait savoir qu’il n’y a pas une bonne visibilité, donc il faudra revenir demain matin vers 7h. On est revenu mais rien du tout. C’est un peu gênant, mais c’est le bon Dieu. Parce qu’avec le temps là, on ne peut rien faire», soutient une passagère trouvée sur les lieux. Un autre passager de dénoncer : «j’ai demandé, on m’a dit qu’il ne fait pas bon temps et puis l’avion est venu jusque là, il ne fait pas beau temps, ils voit que ça ne va pas, il est retourné sur Dakar. Et maintenant, on est

là à attendre jusqu’à présent rien à signaler. En principe, on ne doit pas être là et en réalité, ils doivent pouvoir prendre les gens en charge mais on est là depuis 6h du matin, pas de déjeuner, ni rien», fustige-til. Aujourd’hui la question que bon nombre de Ziguinchorois se posent y compris ces passagers, c’est de savoir à quand la fin de ce sale temps. Un sale temps qui a installé la peur chez les Ziguinchorois qui craignent pour leur santé Il faut tout de même dire que ce climat n’agrée guerre les populations de la capitale sud du pays qui craignent pour leur santé. «Ça me fait un peu de mal comme je suis malade. Le matin depuis que je me suis réveillé jusqu’à présent ça ne va pas. Ca provoque des maladies comme le rhume, les maux de tête» dira M. Mancabou. Signalons que le climat a aussi occasionné des changements vestimentaires, d’autres sont obligés de porter des lunettes, des foulards ou des casquettes pour se mettre à l’abri de la poussière. En attendant que l’atmosphère se dégage, ces passagers donnent le temps au temps et prient pour que cette situation se décante afin de pouvoir regagner leur destination.

Idrissa Benjamin SANE (Correspondant)

Le Populaire

À voir aussi

Signature de convention entre la Sonatel, la Mairie de Yoff et Proplast

Abdoulaye Diouf SARR a présidé hier, devant sa commune, la signature de la convention entre …

Hajj 2018- La Délégation générale au Pèlerinage à pied d’œuvre !

La Délégation générale au Pèlerinage aux Lieux saints de l’Islam, s’est rendue hier à l’AIBD …