Accueil / SOCIETE / CONSOLIDATION DE LA PAIX EN CASAMANCE : Une journée de prières prévue samedi à Podor

CONSOLIDATION DE LA PAIX EN CASAMANCE : Une journée de prières prévue samedi à Podor

Ce sera le Nord au service du Sud, et le bénévolat au service de la paix. En effet, l’Association des ressortissants casamançais des départements de Podor et Dagana, qui compte des musulmans et des chrétiens, organise, samedi, la deuxième édition des journées de prières pour la paix en Casamance. Elle est prévue, pour les musulmans, au village de Ndioum Walo, dans le département de Podor, et sera présidée par Thierno Madani Tall. Quant aux chrétiens, ils se donnent rendez-vous dans la commune de Podor, pour des prières à la chapelle, sous la présence effective de Monseigneur Ernest Sambou, évêque de Saint-Louis.

Source le Soleil

Cette journée de prières est co-parrainée par la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (Raddho, le Secrétaire général de la Présidence de la République, M. Abdoulaye Baldé, et beaucoup d’autres personnalités de la région du Nord du pays.

Le défi, pour cette association dont les responsables animaient, hier, un point de presse au siège de la Raddho, est de parvenir à la résolution définitive du conflit en Casamance. Les organisateurs comptent ainsi mobiliser tous ceux qui s’activent pour la paix dans cette région méridionale du pays. Le choix de Ndioum Walo s’explique, selon M. Demba Danso, président du comité de pilotage, par le fait que c’est dans cette localité qu’El Hadj Omar Tall a passée 41 jours avant d’aller faire sa campagne d’islamisation. « Ce lieu est un symbole fort de paix et de bénédictions », a indiqué M. Danso. Pour lui, les prières sont des outils irremplaçables pour la paix et la réconciliation. Aussi, a-t-il invité tous les acteurs autour de ce conflit à se joindre à eux pour « l’instauration et la consolidation du processus de paix en Casamance ».

« La question nationale demande une solution nationale. Le conflit casamançais n’est pas l’apanage des habitants de ces régions », a précisé Demba Danso. C’est d’ailleurs tout le sens qu’il donne à ces journées de prières. La compréhension et la complémentarité entre les ethnies du pays demeurent une clef à la consolidation de la paix, d’après les organisateurs de cette journée.

Quant à Alioune Tine, secrétaire général de la (Raddho), il a plaidé, dans le cadre de la consolidation de la paix, pour la libération de certains détenus en Gambie dont notamment Ibrahima Mandiémé et Abdoulaye Diédhiou. Au cours de cette journée, un hommage sera rendu au défunt président du Conseil régional de Ziguinchor, El Hadj Omar Lamine Badji. De même, les armes déclassées trouvées au siège de la Raddho seront incinérées à cette occasion. La première édition de cette journée avait eu lieu à Halwar, l’année dernière.


À voir aussi

Caisse d’avance de la ville de Dakar- La défense des percepteurs demande le renvoi des fins de la poursuite

Dans son réquisitoire, vendredi dernier, le parquet avait requis la relaxe pour les deux percepteurs …

A quelques heures de l’arrivée de Macky Sall à Kaolack- Taïba Nianguène étale sa colère

Le Village de Taïba Nianguène, situé dans l’arrondissement de Ndiédieng, souffre de tous les maux : …