Accueil / ECONOMIE / Consommation :Baisse de 0,6% de l’indice harmonise des prix en octobre 

Consommation :Baisse de 0,6% de l’indice harmonise des prix en octobre 

La  diminution des prix des services de « communication » et des « produits alimentaires et boissons non alcoolisées », est à l’origine  de la  baisse de 0,6% de l’indice harmonisé des Prix à la Consommation du mois d’octobre 2018. En variation annuelle, les prix à la consommation ont augmenté de 0,1%. Le taux d’inflation annuel moyen s’est établi à +0,3%.

Les prix des services de « communication » ont enregistré une baisse de 3,8%, consécutive à celle de la communication téléphonique. D’après l’Agence nationale  de la Statistique  et de la Démographie (ANSD), cette situation résulte d’une suroffre de bonus de crédits au cours de la période sous revue. En comparaison à leur niveau d’octobre 2017, les prix ont chuté de 8,2%. Quant aux « produits alimentaires et boissons non alcoolisées », leurs  coûts ont diminué de 1,5% en rythme mensuel. Cette évolution est principalement due au recul des prix des tubercules et plantains, des agrumes, des légumes secs et oléagineux, des légumes frais en fruits ou racines, de la viande de bœuf, ainsi que des poissons. L’amélioration de l’offre et le retour progressif au niveau des marchés de certains produits saisonniers expliquent cette tendance baissière. Pour les services de « logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles », les  montants se sont repliés de 0,1%, en liaison avec la baisse de ceux des produits pour l’entretien et réparation courante. Selon la source,  la régression des prix des « boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants »  en octobre 2018 est induite par celle des valeurs des tabacs et stupéfiants. A cette occasion, mentionne l’Ansd, les coûts des « meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer », des « articles d’habillement et chaussures » et des services de « restaurants et hôtels » sont demeurés stables en rythme mensuel. Comparés à la période correspondante en 2017, ils se sont repliés respectivement de 0,1%, 0,9% et 0,1%. S’agissant des services de « transports », de « loisirs et culture »  ainsi que des « biens et services divers », les prix sont restés également inchangés en octobre 2018.  Concernant ceux des services de « santé », ils se sont accélérés de 0,5%, sous l’effet d’un accroissement de ceux des médicaments traditionnels. En effet, les services de « l’enseignement » se sont renchéris de 2,3% au mois d’octobre 2018, en rapport avec le réajustement des inscriptions et des frais de scolarité de 2018-2019. Les hausses les plus marquées sont enregistrées au niveau des montants des services de l’enseignement non défini par niveau, de l’enseignement supérieur et de l’enseignement pré-élémentaire et primaire. « Les prix des produits locaux et importés se sont réduits respectivement de 1,0% et 0,2%. En variation annuelle, les prix des produits locaux se sont relevés de 0,1%, tandis que ceux des produits importés se sont repliés de 0,3% », note l’Agence nationale  de la  Statistique  et de la Démographie.

 

Zachari BADJI

À voir aussi

Le Fongip face à un gap de plus de 275 milliards

Le Fonds de garantie des investissements prioritaires a tenu un séminaire sur la mutation institutionnelle …

Institutions de dépôt : La masse monétaire a baissé de 93 milliards

A fin septembre 2018, la situation estimée des institutions de dépôt, comparée à celle de …