Accueil / FAITS DIVERS / Construction d’un immeuble à Ngalandou Diouf : Les riverains s’opposent à un homme d’affaires

Construction d’un immeuble à Ngalandou Diouf : Les riverains s’opposent à un homme d’affaires

Les riverains de la rue Ngalandou Diouf, en plein centre-ville, ont engagé un bras de fer avec un homme d’affaires dont ils s’opposent au projet de construction d’un immeuble à étages sur un terrain qu’ils jugent être leur seul lieu de plein air et de retraite en cas de catastrophe. Face aux récriminations des riverains, l’homme d’affaires Samba Abbas Bâ a confié à l’APS que l’espace en question lui appartient et qu’il a le droit d’en faire l’usage qu’il veut. Pourtant, souligne le porte-parole des riverains, Abdoulaye Mbengue, les autorités ont signifié depuis septembre 2005 à l’homme d’affaires d’arrêter les travaux de construction au motif qu’ils constituent une insécurité pour les voitures du fait de sa proximité avec la route. Selon également M. Mbengue, ses mandataires craignent que le bâtiment à quatre étages ne leur bouche la vue et n’occasionne des dommages sur leurs propres habitations.

Source Le Soleil
Les riverains de la rue Ngalandou Diouf, en plein centre-ville, ont engagé un bras de fer avec un homme d’affaires dont ils s’opposent au projet de construction d’un immeuble à étages sur un terrain qu’ils jugent être leur seul lieu de plein air et de retraite en cas de catastrophe. Face aux récriminations des riverains, l’homme d’affaires Samba Abbas Bâ a confié à l’APS que l’espace en question lui appartient et qu’il a le droit d’en faire l’usage qu’il veut. Pourtant, souligne le porte-parole des riverains, Abdoulaye Mbengue, les autorités ont signifié depuis septembre 2005 à l’homme d’affaires d’arrêter les travaux de construction au motif qu’ils constituent une insécurité pour les voitures du fait de sa proximité avec la route. Selon également M. Mbengue, ses mandataires craignent que le bâtiment à quatre étages ne leur bouche la vue et n’occasionne des dommages sur leurs propres habitations.

Partant de là, a-t-il dit, les riverains ont saisi le Président de la République, le Premier ministre et le ministre de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire pour les informer de cette situation.

Suite à cela, des mesures ont été prises et la construction de l’immeuble dont les fondements sont entamés, avait été arrêtée au grand soulagement des habitants de la rue Ngalandou Diouf. Dans la sommation d’arrêt immédiat des travaux remise par le chef de Service régional de l’urbanisme de Dakar, il est spécifié ceci à l’homme d’affaires : ’’la construction que vous êtes en train de réaliser n’est pas conforme à l’autorisation numéro 06502/vd du 16 décembre 2004 qui a été accordée sur TF No 3139/DG Dakar’’. On en était là, quand ces derniers temps l’homme d’affaires a repris ses travaux, plongeant les riverains de la rue Ngalandou Diouf dans une grosse colère.


À voir aussi

L’étudiante, son copain faux policier et son amant, la partie de jambe en l’air…

6 mois de prison assortis du sursis, c’est la sentence qui a été prononcée, hier, …

Escroquerie : Le commerçant qui gonflait son compte Wari, arrêté

Après avoir réussi plusieurs tentatives d’escroquerie de sommes d’argent destinées aux clients, le commerçant A. L.F a …