SOCIETE

CONSTRUCTIONS SUR LA CORNICHE Macky arrête tous les travaux

  • Date: 1 juillet 2016

48 heures ! Il a seulement fallu 48 h au président de la République pour siffler la fin de la récréation, dans cette course effrénée contre la montre à laquelle se livrent des nouveaux riches, pour s’octroyer les derniers espaces libres du Littoral. Le tout, dans la petite aire de la Corniche de Dakar devenue un immense chantier à ciel ouvert.

En effet, suite à la lettre que lui ont adressée, avant-hier, les membres de la PERL ou (Plateforme pour l’Environnement et la Réappropriation du Littoral), mais aussi suite aux menaces de grève de la faim proférées par l’Expert comptable, Mokhtar Bâ, l’architecte Pierre Goudiaby Atépa et le député Cheikh Oumar Sy, respectivement Président, Président d’honneur et membre de la PERL, le Président Macky Sall a immédiatement réagi. En ordonnant, à son Gouvernement, d’arrêter immédiatement tous les travaux en cours, notamment ceux qui sont en train d’être menés par de gros clients comme la clinique de Cancérologie, l’hôtel Azalaï, la couturière Collé Ardo Sow, l’hôtel du Terrou Bi, le Dr Wardini, la dame Anna Bâ, l’Ambassade du Koweït, etc.

Ce geste d’agacement du Président ne saurait surprendre, cependant. Lui-même avait donné l’exemple en renonçant à la parcelle qui lui avait été attribuée et en priant les nouveaux riches de suivre son exemple. Mais comme il y a eu des résistances plus ou moins déguisées, avec la complicité avérée de certaines Mairies, Macky ne s’est pas arrêté là. Il a aussi fait sienne la lutte que mènent, depuis des années, les défenseurs du Littoral, pour la réappropriation des terres séquestrées aux Sénégalais, leurs vrais propriétaires.

Ainsi, quand on sait que beaucoup de ces bénéficiaires plus ou moins douteux mais administrativement parés comme le Terrou Bi surexploitent ou revendent des sites et des espaces, une fois en leur possession, il est à saluer la justesse de la décision inédite du chef de l’État qui vient à son heure, pour enfin sonner le glas du calvaire des populations qui n’ont presque plus accès à la mer.
Reste maintenant à savoir si cela suffira pour être suivi d’effet, dans les prochains jours.

Cheikh BA

2 Comments

  1. bientot on ne verra plus la mer
    les mairies sont corrompus. surtout la mairie de Ouakam

  2. IL est grand temps que la puissance de l’Etat s’exerce, il y va de sa crédibilité, déjà sérieusement entamée. On en est à la quantième décision du chef de l’Etat sur le sujet??
    Macky réveille toi, tu ne fais plus peur!!!!!!!

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15