telechargement-1

CONTENTIEUX AUTOUR DU FICHIER ELECTORAL- L’opposition adresse un mémorandum  à Macky Sall

La coalition Wattu Senegaal a saisi à nouveau le Président Macky Sall d’une lettre dans laquelle elle dénonce la rupture de consensus au niveau de la Commission de revue du processus électoral.

La coalition Manku Wattu Senegaal a envoyé, depuis hier, une lettre au Président Macky Sall, dans laquelle elle expose ses craintes sur la révision du code électoral. Elle déplore dans la missive, la rupture du  consensus fort qui s’est construit entre pouvoir et opposition au Sénégal depuis 1992, sur toutes les questions essentielles relatives à la fiabilité du processus électoral dans son ensemble. En dépit de la volonté affichée de tous les partis de l’opposition d’arriver à des conclusions consensuelles pour renforcer notre système électoral en le mettant totalement à l’abri des contestations, sources de tous les dangers, l’opposition fait savoir à Macky que le  gouvernement n’a pas fait preuve des mêmes dispositions. L’opposition a énuméré les anomalies du système électoral qui peuvent être lourdes de conséquence. Entre autres problèmes, la coalition Wattu Senegaal relève le processus d’enrôlement pour les nouvelles cartes d’identité biométrique de la Cedeao, et la carte électorale ou répartition géographique des lieux de vote. La coalition a également fait savoir au chef de l’Etat son désaccord sur l’organisation des élections par une autorité consensuelle.  ‘’Dans un système où les soupçons de fraude sont permanents et le consensus fragile, entraînant l’instauration d’organes de régulation, de supervision ou de contrôle avec la participation d’observateurs étrangers, il ne fait aucun doute que l’organisation des élections par une personnalité consensuelle peut constituer une garantie assurant davantage de transparence pour rassurer et éviter les tensions.’’ Le bulletin unique, le mode de scrutin et l’inaccessibilité à la RTS, sont autant d’anomalies qui poussent Wattu Senegaal à alerter le président de la République sur les conséquences lourdes qui peuvent découler d’un contentieux électoral après les échéances électorales, faute de consensus.

M BA

Voir aussi

telechargement-1

VISITE D’ETAT DU PRESIDENT SALL EN FRANCE- Ce que fera Macky à Paris

Le président de la République du Sénégal effectuera, du 19 au 21 décembre, une visite …