Accueil / ECONOMIE / Contraction de l’activité économique en janvier (Dpee)

Contraction de l’activité économique en janvier (Dpee)

En janvier 2018, l’évolution de l’activité économique interne (hors agriculture et sylviculture) fait ressortir une contraction de 11,4%, en rythme mensuel, indique la direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

« Cette contreperformance est, essentiellement, imputable aux secteurs tertiaire (-1,9%), primaire (-6,8%) et secondaire (-1,4%). L’administration publique s’est, pour sa part, légèrement consolidée de 0,4% sur la période », explique la DPEE dans le Point mensuel de conjoncture du mois de janvier.
Cette publication consultée par l’APS est publiée au plus tard 30 jours après la fin du mois étudié.
Le document signale qu’en variation glissante sur un an, « une croissance de 11,9% de l’activité économique, hors agriculture et sylviculture, est, par contre, enregistrée en janvier 2018, à la faveur d’une bonne évolution d’ensemble des secteurs primaire (+4,6%), secondaire (+21,1%), tertiaire (+11,2%) et de l’administration publique (+6,6%) ».
Selon le Point mensuel toujours, « en rythme mensuel, le secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) s’est contracté de 6,8%, au mois de janvier 2018 ».
« En effet, explique-t-on, aussi bien le sous-secteur de l’élevage (-4,4%) que celui de la pêche (-18,3%) se sont repliés sur la période ».
Par contre, relève le document, « sur une base annuelle, une confortation de 4,6% du secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) est notée en janvier 2018, portée par l’élevage (+12,6%), les débarquements de la pêche ayant fléchi de 25,8% ».
En variation mensuelle, le secteur secondaire s’est replié de 1,4%, au mois de janvier 2018.
« Cette évolution est, essentiellement, imputable aux activités extractives (-22,5%), à l’+égrenage de coton et fabrication de textiles+ (-65%), à la production d’énergie (-8,1%) et à la fabrication de +machines et matériel électrique+(-95,3%) », explique la DPEE.
Elle souligne qu’en revanche, « la construction (+9,5%), la fabrication de matériaux de construction (+10,9%), la production de sucre (+183,6%), le travail de bois (+20,4%) et la fabrication de papier et de carton (+12,8%) se sont bien comportés sur la période ».
« Sur une base annuelle, mentionnent les économistes, le secteur secondaire s’est, toutefois, raffermi de 21,1%, durant le mois de janvier 2018, principalement tiré par la construction (+54,2%), les activités extractives (+37,3%) et les industries chimiques (+96,6%) », selon le Point mensuel.
Cependant, il fait état « de faibles résultats observés, en glissement annuel, dans la production de sucre (-52,1%), les conserveries de viande et de poissons (-22,3%) et l’+ égrenage de coton et fabrication de textiles+ (-21,6%) » .
La DPEE note que relativement au mois précédent, le secteur tertiaire s’est replié de 1,9% durant le mois de janvier 2018, en rapport avec les faibles résultats du commerce (-6,8%) et des services financiers (-15,8%).
A l’inverse, ajoute-t-elle, ‘’les +transports et télécommunications+, les services d’ +hébergement et restauration+ et les activités immobilières se sont respectivement confortés de 4,0%, 4,9% et 32,9% sur la période’’.
« Sur un an, une croissance de 11,2% du secteur tertiaire est observée en janvier 2018, principalement soutenue par les +transports et télécommunications+ (+16,1%), l’immobilier (+25,8%) et les services d’+hébergement et restauration+ (+12,9%) », selon toujours la DPEE.

À voir aussi

BRVM: Atépa reconduit  P. C. A

Les Assemblées Générales Ordinaires de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) et du Dépositaire …

Importation de la volaille: Le Sénégal maintient toujours l’interdiction

Le ministre en charge  du Commerce, de la Consommation, du Secteur informel et des PME, …