Accueil / SOCIETE / Contre la Fréquence des accidents mortels : Le Plan B de l’Etat

Contre la Fréquence des accidents mortels : Le Plan B de l’Etat

Pour le compte de l’Etat, le Cetud pilote le processus de renouvellement du parc de cars rapides à Dakar. Mais en même temps, il est en train de réaliser un centre de contrôle technique pour les voitures et une station de mesure de la qualité de l’air. Des initiatives qui obligeront tous les conducteurs, privés et publics, à disposer de véhicules fonctionnels, pour pouvoir rouler.

En fait, le centre de contrôle accompagne le projet de renouvellement du parc automobile. En 2000, aux négociations du programme de mobilité urbaine, (le PAMU) qui avait un volet renouvellement du parc, le Cetud y avait adjoint un autre projet, pour l’accompagner. C’est le centre de contrôle technique de Dakar qui est en train de sortir de terre grâce à « Global Construction » de notre compatriote Karim Ndiaye, qui est l’une des rares sociétés sénégalaises de Btp à faire dans des travaux techniques du genre. Ce centre de contrôle qu’abrite le site de Hann, n’est pas seulement pour les minibus. Il concerne tous les véhiculeset les oblige à respecter les normes. Il est bâti dans les locaux mêmes du CETUD. Ce sera le premier, mais il devra faire tache d’huile avec des succursales dans les régions.

Toujours dans cette dynamique, il y a également lieu de saluer la construction concommitante d’un centre de mesure de la qualité de l’air, compte tenu de la proportion importante de la pollution au Sénégal, accentuée par la vétusté du parc.

Avec toutes ces meures, nul doute que les services de la a fourrière municipale auront beaucoup à faire avec les véhicules défectueux. Il ne restera alors à l’Etat qu’à livrer deux batailles pour éradiquer cette série d’accidents mortels : la formation ou le renforcement de capacités des conducteurs, surtout de cars Ndiaga Ndiaye et deGanila, avant le plombage des compteurs pour limiter la vitesse des fous du volant.


À voir aussi

Nourriture des détenus : Plus de 10 milliards F CFA investis en 5 ans

La prise en charge des détenus dans les lieux de détention, même si entre 21 …

Moustapha Diakhaté propose la castration des violeurs

Gare aux violeurs. L’ancien président du groupe parlementaire de Bennoo Bokk Yakaar (Bby), Moustapha Diakhaté, …