Accueil / POLITIQUE / CONTRE LES ATTAQUES DU M23 : L’Apr prône la loi du talion

CONTRE LES ATTAQUES DU M23 : L’Apr prône la loi du talion

Œil pour œil, dent pour dent. C’est l’optique de Macky Sall et alliés, suite aux tirs groupés de certains leaders du M23, fustigeant ses absences aux manifestations organisées par ledit mouvement. Par la voix du porte-parole de l’APR, Seydou Gueye, les aperistes ont décidé de ne plus se laisser piétiner.
Vraisemblablement, le torchon brûle entre les responsables du M23 et le leader de l’Alliance pour la République, Macky Sall, porté par la coalition Macky 2012. Les partisans du maire de Fatick se disent prêts à répondre aux attaques, peu importe l’auteur. En effet, depuis l’ouverture de la campagne électorale, le leader de l’APR Yakaar est en train de dérouler, tranquillement son programme, parallèlement aux activités qu’organisent certains partis de l’opposition et de la société civile, sous le label du M23. Le grand meeting de Rufisque, tenu avant-hier et la marche d’hier, en sont de parfaites illustrations. Le candidat des apéristes, ayant brillé par son absence, des voix de certains ténors de l’opposition se sont levées pour fustiger cette attitude. Poussant le parti de l’ancien premier ministre à sortir de sa réserve, pour s’ériger en bouclier contre toute attaque. «Nous n’avons aucune leçon à recevoir de qui que ce soit. Nous sommes membre fondateur de ce mouvement. Vous avez tous constaté qu’à aucune des mobilisations, l’APR n’a manqué», a tonné le porte-parole de l’APR, Seydou Gueye, lors d’un point de presse, avant le départ de leur caravane d’hier. Pour preuve, M. Gueye cite les nombreux d’arrestations dans les rangs des jeunes de son parti.

De l’avis de ces partisans du prétendant au fauteuil présidentiel, « Macky n’est pas la cible, mais plutôt Wade ». Les apristes estiment d’ailleurs, que personne ne peut les exclure de ce mouvement. « Macky Sall ne fait pas partie de ceux qui n’étaient pas sur le territoire, le 23 juin, il n’était pas en France, il n’était nulle part ailleurs que devant les grilles du palais », poursuivra M. Gueye. Par ailleurs, s’expliquant sur l’absence de Macky Sall, ils avancent l’idée d’une autre forme de lutte contre Wade. « Il faut le battre autrement, comme nous l’avons fait, pacifiquement et sur la bataille étrangère », martèlent-ils. Selon eux, le M23 n’est pas une écurie présidentielle, il ne faut pas le comparer avec Benno Siggil Senegaal.

Jacques GOMIS


À voir aussi

Seydou Diouf : « Wade, son fils et le PDS: Destin occulte »

Seydou Diouf, porte parole de l’Apr Dakar-Plateau, a soutenu que depuis l’alternance en 2000, le …

Fichier électoral: L’opposition envoie ses experts à la Daf

Dans une lettre adressée qui lui a été adressée, le Front de résistance nationale (Frn) …