images (1)

CONVENTION ENTRE LE FONGIP ET LE MINISTÈRE DU COMMERCE Une enveloppe de 2 milliards F Cfa pour booster le secteur informel

 Une cérémonie de signature de la Convention de garantie pour le secteur informel a eu lieu, hier, à Dakar. Cette convention entre le Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip) et le ministère du Commerce a pour but de mettre à la disposition du secteur informel une enveloppe de 2 milliards F Cfa pour booster ses activités.

Le secteur informel joue un rôle important dans le tissu économique de notre pays. Malgré l’importance économique des activités informelles, les conditions de travail demeurent difficiles, du fait notamment du manque de moyens financiers pour prendre en charge les besoins d’investissement et acquérir des outils de production. C’est dans ce cadre que le Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip) a signé une convention de garantie avec le ministère du Commerce, des Pme et le secteur informel pour booster les activités de ce secteur. S’exprimant par la même occasion, l’administrateur du Fongip, Doudou Kâ, est revenu sur l’importance de la cérémonie. « Cette rencontre a pour objectif de formaliser les bases d’une collaboration stratégique entre votre département en charge du commerce, des Pme et du secteur informel et le Fongip. Par ailleurs, les marchands ambulants, les cireurs de chaussures, les teinturières, les mécaniciens, les chauffeurs de “clandos” et autres commerçants sont autant des travailleurs qui vivent des ressources générées dans les activités du secteur informel. C’est la raison pour laquelle, le Président Macky Sall a conçu des mécanismes de financements innovants et souverains comme le Fongip pour répondre à ce qu’il considère comme un droit absolu : être traiter dignement et avoir les mêmes chances que chacun d’accéder au crédit pour développer ses activités », déclare le patron du Fongip. Selon Doudou Kâ, le Fogasi ou Fonds de garantie pour le secteur informel en lien avec le ministère en charge du secteur informel qui a fait l’objet de la présente convention est donc une nouvelle étape supplémentaire dans les outils et les moyens qu’ils vont mettre à la disposition du secteur informel pour développer vos activités. « Il sera progressivement doter d’une enveloppe de 2 milliards F Cfa afin de favoriser un accès durable à une offre de financement au profit des groupes cibles visés par le ministère en charge du commerce, des Pme et du secteur informel », a-t-il dit. Venu présider la rencontre, le ministre du Commerce, des Pme et du secteur informel, Alioune Sarr, a salué cette initiative du Fongip avant de donner des instructions à un de ses départements de mettre en place des focaux dans tout le pays afin que les personnes puissent mieux comprendre la procédure à suivre pour accéder à ces financements. Toutefois, il a indiqué que cette plateforme financière va contribuer au renforcement des capacités, entre autres, formations.

Cheikh Moussa Sarr

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …