25 octobre, 2014
Accueil » ECONOMIE » COOPERATION DECENTRALISEE La ville de Nantes offre une ambulance à la polyclinique de Rufisque
COOPERATION DECENTRALISEE  La ville de Nantes offre une ambulance à la polyclinique de Rufisque

COOPERATION DECENTRALISEE La ville de Nantes offre une ambulance à la polyclinique de Rufisque

L’une des plus vieilles coopérations Nord-Sud vient de s’illustrer. En effet, la Ville de Nantes jumelée à celle de Rufisque, depuis une vingtaine d’années, vient d’offrir à la polyclinique de Rufisque une ambulance neuve, pour résoudre le problème d’évacuation des patients.
D’une valeur de 30 000 Euros (environ 20 000 000 FCFA), l’ambulance a été réceptionnée dans le jardin public de la Ville, en présence des autorités médicales de la région de Dakar et des Maires des deux villes. Parlant au nom de la ville de Rufisque, le maire Badara Séne Mamaya est revenu sur l’exemplarité de la coopération décentralisée entre ces deux villes que l’histoire avait mises en relation, depuis le temps de l’esclavage. Et depuis plus de vingt ans les différents maires qui se sont succédé à la tête des deux institutions municipales ont tous tenu à perpétuer les bons rapports entre les deux villes. « Loin d’être l’apanage des seuls politiques, cette coopération s’est ouverte, dès ses premières heures, aux populations et aux mouvements associatifs, donnant ainsi naissance à une chaine de solidarité, à travers les associations Solidarité Nantes-Rufisque (basée à Nantes) et Solidarité Rufisque-Nantes (basée à Rufisque), élargie à des partenaires comme la maison des Eclaireurs de Rufisque, l’Education nationale, les Sapeurs Pompiers, le Sport, l’Aajdsr et le secteur de la santé », dira le maire rufisquois. A ce niveau de son discours, il rendra hommage à l’actuel Premier Ministre français, M. Jean Marc Ayrault, ancien maire de Nantes, pour son rôle déterminant dans cette coopération. Parlant au nom de Patrick Rimbert, actuel Maire de Nantes et de tout le conseil municipal, M. Octave Cestor, adjoint au Maire de Nantes, a tenu à saluer l’exemplarité de cette coopération. Connaissant bien l’Afrique et le Sénégal, il demeure convaincu que la nature de cette coopération ira directement aux populations de Nantes et de Rufisque. Donnant les clés de l’ambulance au maire de Rufisque qui, à son tour, les remit au médecin de la polyclinique, les deux conseils municipaux ont promis de mener d’autres actions, afin de relever davantage le plateau technique de ce centre de santé. Signalons, qu’en marge de cette cérémonie, des attestations et des portables ont été remis à 190 femmes-relais communautaires appelées « Badjenou Gokh », pour saluer leur travail dans ce centre de santé.

Djiby GUISSE

.

REWMI QUOTIDIEN