Accueil / ECONOMIE / Coopération entre le Sénégal et le Brésil:une enveloppe de 50 milliards pour booster l’aquaculture

Coopération entre le Sénégal et le Brésil:une enveloppe de 50 milliards pour booster l’aquaculture

50 milliards de F Cfa, c’est le montant dégagé par une entreprise brésilienne pour financer un projet pour le  développement de l’aquaculture dans le Nord du Sénégal. Le protocole d’accord de ce financement, qui entre dans le cadre de la coopération bilatérale qui lie les deux pays, a été signé  en marge d’un forum économique. «Ce projet doit se dérouler au Nord du Sénégal et concerne principalement la culture de crevettes. Le président de la République, Macky Sall, a décidé de faire en sorte que l’aquaculture occupe une place importante dans le secteur de la pêche», a fait savoir Oumar Gueye, ministre de la Pêche et de l’Economie maritime. A l’en croire,  à l’heure actuelle, à travers le monde, un poisson sur deux est d’origine aquacole. Mieux, souligne-t-il, la Fao prévoit que vers les années 2030 deux poissons sur trois seront d’origine aquacole. «Ce sera un investissement important avec la création de milliers d’emplois pour le développement de notre aquaculture dans la région Nord du Sénégal», ajoute le Ministre.Venu présider cette rencontre d’échanges entre les chefs d’entreprises sénégalaises et brésiliennes, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye, trouve que les relations entre le Brésil et le Sénégal sont dans l’ensemble satisfaisantes. Revenant sur  les projets en cours d’exécution dans le cadre de cette coopération, il a évoqué  ceux relatifs au secteur agricole qui constitue l’axe principal de la coopération entre les deux pays. «Il s’agit de l’acquisition d’équipements et de matériels agricoles dans le cadre du programme «Mais alimentos» pour l’Afrique, du soutien au développement de la riziculture au Sénégal d’un montant de 2,5 millions de dollars Us démarré depuis septembre 2010 dans la vallée du fleuve Sénégal, de la récupération agricole qui consiste à approvisionner les populations en situation d’insécurité alimentaire à l’aide de produits provenant de l’agriculture familiale, du programme de production agro-écologique intégré et soutenable communément appelé programme Pais»,a-t-il listé.Toutefois, il a émis le souhait  de voir la réalisation de certains projets toujours dans le cadre de la coopération qui lie les deux pays. Ces projets portent  sur la production de médicaments,  de vaccins, la formation continue, la construction d’un centre de formation professionnelle  brésilien au Sénégal, l’établissement d’une liaison aérienne directe entre le Sénégal et le Brésil.
 «Avec l’appui attendu de la société brésilienne spécialisée dans l’aménagement des terres et le développement des superficies agricoles,  notre pays pourrait bénéficier d’un projet d’aménagement de terres, d’irrigation, de gestion et d’exploitation des eaux. Notre pays souhaiterait aussi bénéficier de l’appui technique du Brésil pour la production de volaille», poursuit-il. De son coté, le ministre des Relations extérieures de la République fédérative du Brésil, Mauro Viera, estime que le niveau des relations commerciales entre le Sénégal et le Brésil, surtout en ce qui concerne les investissements, peut être amélioré. A ce titre, il invite le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye,  à se rendre  au Brésil dans les tous  prochains mois pour faire le suivi de ce forum.
Avec Sud Quotidien

Share This:

À voir aussi

TRANSPORT FERROVIAIRE  La France accorde 129,6 milliards de FCFA au Sénégal

  Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou BA, vient de signer …