Accueil / ECONOMIE / COOPÉRATION SINO-SÉNÉGALAISE Un grand centre commercial à Dakar

COOPÉRATION SINO-SÉNÉGALAISE Un grand centre commercial à Dakar

L’entreprise Soulway, fondée par l’artiste chinois, Ismaël Uj He, s’est engagée à construire un grand centre commercial à Dakar.

Le Sénégal est-il attrayant pour les investisseurs chinois ? En tout cas, rien qu’en 2013, le volume des échanges entre notre pays et la Chine depuis 2005, est estimé à 540 millions de dollars US. Mieux, le pays possède une base culturelle importante, des infrastructures importantes qui peuvent booster son développement. Quid de sa stabilité. Fort de ce constat, Soulway, qui veut faciliter l’évolution des projets culturels et audio-visuels sino-sénégalais, a déjà entamé les démarches pour l’ouverture d’un centre commercial à Dakar. L’objectif, selon Ismaël Uj He, est de créer une plateforme d’échange et culturelle entre l’Afrique et la Chine, avec Dakar et le Sénégal comme centre névralgique de son entreprise Soulway. Il l’a fait savoir, hier, en conférence de presse, à l’occasion du lancement de son single « Ramata », titre éponyme du tube dans lequel il rend un hommage bien mérité à sa femme sénégalaise. En effet, selon He, à travers ce centre commercial, il veut mettre en avant le tourisme, les échanges culturels ainsi que la communication entre la Chine et le Sénégal à travers des projets culturels de standard international et de s’établir comme la première entreprise culturelle sino-sénégalaise. À son avis, l’établissement d’une plateforme d’échange culturel et de communication ne pourra que transcender les coopérations déjà existantes.

À signaler qu’Ismaël  a composé tout un single pour son épouse Ramata, titre éponyme du tube dans lequel l’artiste exprime ses sentiments d’amour. En effet, confie-t-il, sa rencontre avec son épouse, Ramatoulaye Coulibaly, en 2014, à Dakar, a été une révélation et une inspiration pour lui. Leur amour pour la musique et la convergence d’idées ont suffi pour les convaincre d’aller en studio, enregistrer leur première collaboration musicale qui a abouti à un single intitulé « Ramata », écrit en Chinois et en Wolof. Le single sera dans les bacs dans les prochains jours.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Selon le FMI, la rumeur de la dévaluation n’est pas fondée- Le Fcfa au beau fixe

Les réserves de l’Union économique ouest-africaine (Uemoa) et de la Communauté économique et monétaire de …

Scandale à la Société africaine de raffinage

L’entrée en scène de Khadim Bâ de Locafrique Holding qui a racheté les parts de …