Accueil / Uncategorized / Copa America: Le Bresil garde sa couronne

Copa America: Le Bresil garde sa couronne

Les Brésiliens ont surpris leurs vieux rivaux dès la quatrième minute par Julio Baptista, avant une bourde du défenseur et capitaine argentin Roberto Ayala qui, pour sa 115e sélection, propulsait le ballon dans ses propres filets peu avant la mi-temps.
Malgré la domination argentine, Daniel Alves scellait la victoire du Brésil en seconde période.

Vainqueur des éditions 1991 et 1993 lors d’un précédent mandat à la tête de la sélection argentine, Alfio Basile enregistre son premier revers en Copa America après 19 matches sans défaite.

La pilule est particulièrement amère pour l’Argentine, déjà vaincue par ce même adversaire en 2004 à l’issue de la séance de tirs au but et présentée comme la grande favorite du tournoi en raison notamment des absences de Kaka et de Ronaldinho côté brésilien.

Avant cette finale, les Argentins avaient en outre inscrit 16 buts en cinq matches tandis que les Brésiliens s’étaient inclinés face au Mexique en poule et avaient dû attendre la séance des tirs au but pour se défaire de l’Uruguay en demi-finale.

DÉMOLITION

De son côté, Dunga a parfaitement respecté la mission qui lui a été confiée après le choc de l’élimination en quart de finale du Mondial face à la France. Faisant fi des critiques dans son propre pays, le nouveau sélectionneur brésilien, ancien milieu de terrain rugueux, a troqué le romantisme contre l’efficacité.

Le déroulement de la finale l’a conforté dans sa stratégie.

Sur une longue transversale d’Elano, Julio Baptista fixait Ayala et plaçait une frappe imparable côté opposé pour donner l’avantage au Brésil dès le début du match.

Sans s’affoler, l’Argentine tentait de mettre en place son jeu de passes au milieu de terrain mais était systématiquement contrariée par des fautes brésiliennes, malgré quelques tentatives de son meneur Juan Roman Riquelme.

A l’inverse, sa défense donnait des signes de fébrilité sur toutes les contre-attaques et le gardien Roberto Abbondanzieri devait s’employer face à Maicon.

Et cinq minutes avant la pause, Alves, tout juste entré en jeu, centrait de la droite et Ayala détournait dans son propre but pour compliquer un peu plus la tâche de son équipe.

En seconde période, le Brésil poursuivait son entreprise de démolition du jeu argentin et le gardien Doni et le milieu Gilberto écopaient d’avertissements pour gain de temps.

Le Brésil portait enfin le coup de grâce par Alves, parfaitement servi par Vagner Love.


À voir aussi

France : La mésaventure de Macky Sall chez Macron

En France depuis ce mardi 17 avril pour des “entretiens sur des sujets d’intérêt commun” …

Vidéo – Karim Wade au Qatar avec son récépissé »

Karim Wade au Qatar avec son récépissé. Le candidat du Parti Démocratique sénégalais (Pds) semble …