Corée du Nord : Pyongyang a lancé son propre «Netflix»

La vidéo à la demande arrive en Corée du Nord. Non, le service américain Netflix n’a pas étendu encore un peu plus son empire. Après avoir diffusé la comédie «L’Interview qui tue !» sur l’assassinat de Kim Jong-Un, on voit mal comment le géant américain pourrait débarquer dans la péninsule.

Pyongyang a en fait lancé son propre service de télévision à la demande (VOD). Baptisé «Manbang» («Partout»), ce système fonctionne sur le modèle de Netflix, avec un menu présentant les émissions par genre et par chaîne.

Les rares personnes disposant d’un semblant de connexion Internet peuvent désormais profiter, quand ils le veulent, des quatre chaînes publiques nord-coréennes. Les téléspectateurs peuvent aussi découvrir le programme de la journée de la télévision nord-coréenne, qui émet de 15 heures à 23 heures, et sélectionner les émissions qu’ils souhaitent pour les regarder.

Parmi les programmes disponibles sur «Manbang», on trouve des cours de russe et d’anglais, ou des documentaires sur Kim Jong-Un. Pour utiliser le service, les Nord-Coréens doivent s’équiper d’un boîtier, ressemblant un peu à l’Apple TV.

Diffusée la semaine dernière sur la Télévision centrale coréenne (KCTV), une émission présentant le nouveau service a affirmé qu’il était disponible pour toute personne abonnée à l’intranet nord-coréen. On ignore le nombre de ces abonnés, mais KCTV affirme que des centaines ont déjà souscrit à «Manbang» à Sinuiji, l’une des trois villes où le service est disponible.

Voir aussi

6119405_istock-00002193-0dd79130902-original_1000x625

140 caractères sur Twitter : moins de restriction à compter du 19 septembre

Les règles d’assouplissement concernant les 140 caractères sur Twitter débarqueront sur le réseau social à …