Accueil / International / La Corée du Nord annonce le rétablissement du téléphone rouge avec Séoul

La Corée du Nord annonce le rétablissement du téléphone rouge avec Séoul

Pyongyang a annoncé ce mercredi 3 janvier la réouverture du canal de communication intercoréen à 6h30 TU, au lendemain de l’offre de dialogue faite par Séoul en réponse aux appels à une amélioration des relations lancés par Kim Jong-un, selon les autorités sud-coréennes. Le dirigeant nord-coréen a également « salué » le soutien apporté par Séoul à sa proposition de paix, a déclaré de son côté Ri Son-Gwon, chef du Comité nord-coréen pour la réunification pacifique de la Corée (CRPC), à la télévision officielle nord-coréenne.L’annonce de la réouverture de ce canal de communication entre les deux Corées fait suite au discours de Kim Jong-un dans lequel il appelait à des pourparlers officiels avec Séoul – les premiers depuis deux ans – pour discuter de la participation du Nord aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang, prévus début février au Sud. Une « diplomatie des Jeux » qui déclenche des réactions très diverses à Séoul.La présidence sud-coréenne a qualifié de « très significative » la réouverture de la ligne téléphonique entre les deux Corées. Une ligne qui en réalité n’avait jamais été physiquement coupée : Pyongyang refusait simplement de répondre au téléphone depuis février 2016 et le quatrième essai nucléaire nord-coréen.Cette réouverture confirme l’intention de la Corée du Nord de discuter de sa participation aux Jeux olympiques d’hiver. Séoul espère de son côté que ces pourparlers amèneront ensuite à discuter d’autres sujets, notamment du nucléaire.

 Trump circonspect

Pour autant, malgré l’enthousiasme de Séoul à l’idée de reprendre le dialogue, le doute est de mise aux Etats-Unis. « C’est peut-être une bonne nouvelle, peut-être pas – nous verrons ! » a réagi Donald Trump dans un tweet ce mardi 2 janvier.Le département d’Etat américain se dit prêt à accepter une rencontre intercoréenne, mais il affirme douter de la « sincérité de Kim Jong-un ». Il craint que la main tendue par le régime ne vise en réalité à « enfoncer un coin » dans l’alliance entre Séoul et Washington.Un peu plus tôt, Donald Trump a d’ailleurs violemment réagi au discours du dirigeant nord-coréen dans lequel il affirmait que « le bouton nucléaire » était sur son bureau. « Moi aussi j’ai un bouton nucléaire sur mon bureau, mais il est beaucoup plus gros et plus puissant que celui [de Kim Jong-un] », a tweeté le président américain Donald Trump.

 

À voir aussi

Nigéria : Une fausse première dame arrêtée

Une femme qui a utilisé diverses fausses identités pour accéder au complexe présidentiel nigérian, afin …

Afrique : Des documents révèlent l’impressionnante présence militaire américaine

La présence militaire américaine en Afrique est bien plus importante que ne l’affirme le Pentagone. Africom disposerait d’au moins …