SANTE

CORPS SOIGNANTS ET CORPS SOIGNÉS- Pr Abdoul Kane préconise une refonte de l’éthique

  • Date: 10 novembre 2016

Le chef du service de cardiologie de l’Hôpital Général de Grand Yoff, Professeur Abdoul Kane, a procédé hier, à la Librairie Harmattan, à la présentation-dédicace de son livre «l’Ethique, le soignant et la société ».

Cet ouvrage tente de répondre à certaines questions. Quelles sont les missions du soignant ? Quelle est sa responsabilité sociale et politique ? Quels sont les liens entre la société et le système de santé ? De quels maux devons-nous guérir pour créer un système de soins répondant aux aspirations des populations ? Quelles solutions inspirées de nos traditions et de nos valeurs religieuses, mais adaptées à l’évolution de nos sociétés en pleine mutation, devons-nous proposer pour faire face à des défis éthiques souvent orphelins sur le continent africain ? L’auteur suscite ainsi le débat sur ce qui doit fonder une vraie République : mieux répartir les ressources et combler la béance entre le droit réel et le droit théorique. Il rappelle que la médecine est avant tout un merveilleux projet dévoué à l’homme qu’elle s’attache à respecter, à guérir et à soulager. La mission du soignant devrait ainsi être accomplie par des praticiens guidés par un sens élevé des responsabilités, le cœur illuminé par la bonté. « L’Ethique médical correspond à ce qu’il faut réussir pour aboutir au bien du patient en préservant le bien de la communauté », a expliqué le Professeur Abdoul Kane. Pour le professeur de Cardiologie de classe exceptionnelle à l’UCAD, c’est parce qu’il lui semble que malheureusement souvent, on confond le soignant à un simple technicien qui doit vous faire une piqûre, qui doit vous faire une intervention chirurgicale. Alors que l’aide-soignant, dit-il,  n’est pas un technicien parce qu’il s’adresse à un être humain. Donc, il y a deux missions qui sont très importantes, c’est la mission du pédagogue, c’est-à-dire que vous avez besoin de comprendre ce que vous avez lorsque vous venez en moi.  « Il faut faire jouer une vraie péréquation dans la santé, ne pas faire de la propagande, enseigner l’éthique, l’enseigner très tôt et très longtemps, créer une synergie pour réfléchir sur le bien-être des populations», a-t-il soutenu.

Khady Thiam COLY

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15