Education

CORRECTION DES EPREUVES DE PHILOSOPHIE- LA CEP ET L’OFFICE DU BAC TROUVENT CONSENSUS

  • Date: 6 juillet 2015

La Coordination des examinateurs de Philosophie (Cep) et l’Office du Baccalauréat ont trouvé un terrain d’entente sur la mise en œuvre des bassins de corrections des épreuves anticipées de Philosophie. Toutefois, les deux parties se sont donné rendez-vous à la rentrée prochaine pour statuer sur le schéma utilisé par les autorités, pour corriger les épreuves de philosophie.

Plus de nuages désormais sur la correction des épreuves anticipées de philosophie. En effet, la Coordination des examinateurs de Philosophie (Cep) et la direction de l’Office du Baccalauréat ont trouvé un consensus sur schéma relatif à la correction des épreuves par bassins retenus par les autorités académiques.  Cette décision entre les deux parties a été motivée par les délais très courts du démarrage des épreuves du Baccalauréat général à partir du lundi 20 juillet pour changer de stratégie de correction.
Pour ce qui est de la correction par anticipation des copies de philosophie, les deux parties ont retenu que des professeurs soient déployés pour les épreuves du second tour. Certains d’entre eux, recevront d’ailleurs des convocations pour le premier tour que l’Office est en train d’établir. Cette figure, rappelons-le, tire son fondement dans le fait que l’effectif des professeurs de philosophie est très réduit pour permettre la corrections des copies pour cette discipline durant la tenue du baccalauréat. «Le directeur nous avait fait savoir que le logiciel avait déjà intégré la prise en charge des bassins de correction et par ricochet, tirer la liste des professeurs qui devaient aller faire les corrections», a souligné le coordinateur de la Cep.
Pour Abdoulaye Sow, «il ne pouvait plus revenir en arrière puisque ce travail leur a pris deux mois. Techniquement, le travail ne pourrait plus se refaire».
Toutefois, la Cep campe sur sa position de  voir les enseignants corrigés les copies de leurs propres apprenants. C’est ainsi qu’Ils avaient prôné une ventilation de leurs collègues à l’intérieur du pays  et une suppression systématique des bassins de correction, à l’exception de celui de Dakar qui, traditionnellement corrigeait par anticipation.
«Le risque de voir un professeur corrigé ses propres élèves n’est pas écarté. Nous ne pouvons pas aussi être catégoriques qu’il n’y a plus de risques parce que les bassins ne sont pas enlevés», a soutenu Abdoulaye Sow.
Toujours est-il que la Cep et les services de Babou Diakham, directeur de l’Office entendent se réunir dès la rentrée prochaine, avec tous les acteurs impliqués, pour examiner la problématique des bassins.
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15