24 avril, 2014
Accueil » ECONOMIE » Corridor Dakar-Bamako Le «Trie» pour booster le commerce
Corridor Dakar-Bamako Le «Trie» pour booster le commerce

Corridor Dakar-Bamako Le «Trie» pour booster le commerce

Pour faciliter le transport des marchandises entre le Sénégal et le Mali, le transit routier inter-états (Trie) entre en vigueur ce dimanche. Outre la meilleure circulation des marchandises, cette mesure permettra de réduire les droits de douanes entre ces deux pays.
La nouvelle mesure nommée «transit routier inter-états» (Trie) entre en vigueur ce dimanche. En effet, le Trie permettra de faciliter le transport des marchandises, mais aussi, de réduire les droits de douanes entre le Sénégal et le Mali. Selon, Daouda Thiam, vice-président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad), en sa qualité de caution nationale du Sénégal, la Cciad a pris toutes les dispositions nécessaires pour le démarrage du Trie à cette date. S’exprimant lors d’une réunion d’information sur cette mesure prise conjointement par les autorités et les chambres consulaires des deux pays, Daouda Thiam a rappelé que la Cciad a aussi, avec la caution nationale du Mali, procédé à la signature d’un protocole d’accord relatif à la mise en œuvre du mécanisme de garantie des marchandises entre les deux Etats en juillet 2011 à Dakar. Il faut dire que la réunion a enregistré la participation des opérateurs économiques, de transporteurs de marchandises et des représentants des services douaniers des deux pays. A en croire la Cciad, l’entrée en vigueur du Trie sur le corridor Dakar-Bamako était initialement prévue le 1er juillet dernier, avant d’être reportée au 1er septembre.

Déclaration de transit



Mieux, le Trie offre une suspension des droits de douane et des taxes, pendant sept jours, à compter de la date d’accomplissement des formalités préalables sur les marchandises transportées entre des pays ayant signé un accord sur la base de ce nouveau régime de transport de marchandises, a éclairé le chef du Bureau de la coopération internationale des Douanes sénégalaises. Selon le Commandant Abdou Faye, les utilisateurs doivent se munir d’un «carnet Trie» qui est une déclaration de transit pour toutes les opérations effectuées sous ce régime. Ce même carnet sera toujours accompagné d’une déclaration informatique effectuée par les commissionnaires en douane agréés. Aussi, l’Inspecteur des Douanes maliennes Sirima Bomboté a-t-il soutenu que grâce aux deux postes de contrôle retenus par les deux pays, le Trie apportera, sans doute, un gain de temps et diminuera les coûts pour les transporteurs et commerçants empruntant le corridor Dakar-Bamako. En effet, les administrations douanières du Mali et du Sénégal ont pris une note de service commune portant application du régime Trie sur l’axe Dakar-Bamako.

Cheikh Moussa SARR